- PUBLICITÉ -

Claude Desjardins

ClaudeDesjardins

cdesjardins@groupejcl.ca

À l’emploi du Groupe JCL depuis 1982, Claude Desjardins est un vétéran de l’information régionale. Journaliste polyvalent, il montre un intérêt marqué pour les arts et la culture. Tout en accomplissant ses différents mandats, il s’efforce de faire connaître au public les artistes, les organismes, les projets, bref, tout ce qui compose le tissu culturel de la région.

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Couleurs d’automne: tout un week-end pour la sauvegarde de l’église

Ça ne vous demandera guère un gros effort, si ce n’est de vous laisser séduire et bercer par ce week-end culturel que vous propose la Fondation église historique de Saint-Eustache, organisme qui poursuit sa mission de conserver, restaurer et valoriser cet édifice qui loge au cœur de notre histoire depuis 236 ans.

L’itinérance est la dernière forme d’exclusion sociale… avant la mort

C’est désormais une tradition, La Nuit des sans-abri est l’occasion d’énumérer la très longue liste des revendications et doléances des personnes itinérantes, ce à quoi se sont employés Nytia Cloutier et Joël Marois, intervenants au Resto pop Thérèse-De Blainville et au Centre Regain de vie, soumettant au passage des réalités qui donnent froid dans le dos et qui seront émises durant la soirée du 18 octobre.

Jesse Mac Cormack: ici et maintenant

L’auteur-compositeur-interprète Jesse Mac Cormack sera de passage au Centre d’art La petite église, ce vendredi 11 octobre, où il viendra notamment faire entendre les chansons de son album Now, paru en mai dernier et qui se voulait le fruit d’une lente et patiente évolution vers un produit tout bonnement haut de gamme. En fait, appelons ça une œuvre.

ADN: la force pernicieuse du groupe

L’École de Théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx lance sa nouvelle saison avec ADN, une pièce du dramaturge britannique Dennis Kelly qui nous plonge dans l’univers de l’adolescence, à la rencontre d’un groupe de jeunes qui, après avoir commis l’irréparable, se voit brusquement confronté à lui-même.

Des hommes exceptionnels, Karyne Plouffe en connaît au moins 38!

Des femmes, aussi, n’en doutez point (et elle compte bien le prouver dans un avenir rapproché), mais pour l’instant, la Mirabelloise de 38 ans aimerait bien attirer votre attention sur le parcours de 38 hommes avec qui elle sent une connexion particulière, parce que, tout comme elle, ils sont arrivés là où ils sont par les chemins de l’improbable.

Quand l’art nous parle: discussion autour de Papy

Papy n’y était pas, mais il s’est dit de bien belles choses en sa presque présence, durant ce moment consacré à la discussion, à la réflexion sur l’art et ses effets sur l’émotion humaine. On s’est dit, par exemple, que l’âge ne saurait être considéré comme un facteur d’empêchement.

- PUBLICITÉ -