- PUBLICITÉ -

Benoit Bilodeau

BenoitBilodeau

benoitb@groupejcl.ca

Diplômé en Arts et technologie des médias du Cégep de Jonquière et détenteur d’un baccalauréat en communication de l’Université de Montréal, Benoît Bilodeau œuvre dans dans le domaine journalistique depuis de 35 ans., et depuis 1981 pour le Groupe JCL. Récompensé pour plusieurs de ses écrits au fil des ans, il est reconnu pour être curieux, rigoureux et à l’écoute des gens et des organismes de son milieu qui, chaque semaine, «font» l’actualité régionale.

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Deux nouvelles écoles primaires sur le territoire de la CSSMI

Dans le cadre de son Plan quinquennal des immobilisations 2010-2015, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a annoncé l’octroi d’une aide financière de plus de 18,5 millions de dollars pour la construction de deux nouvelles écoles primaires sur le territoire de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI).

Mario Laframboise recherche un cinquième mandat

À la recherche d’un cinquième mandat depuis qu’il a été élu en l’an 2000, le député bloquiste sortant d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, Mario Laframboise, procèdera à l’inauguration officielle de son local électoral le dimanche 3 avril (demain), sur le coup de 13 h.

Denis Joannette dénonce l’absence de Desnoyers

Le candidat du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles, Denis Joannette, a officiellement donné le ton à sa campagne électorale en dénonçant le fait que le député sortant, le bloquiste Luc Desnoyers, «n’habite pas la région et qu’il est absent depuis qu'il a été élu».

Deux anciens maires pourraient être candidats conservateurs

Deux anciens maires de municipalités de la MRC de Deux-Montagnes pourraient fort bien se retrouver candidats pour le Parti conservateur du Canada lors des prochaines élections fédérales, lesquelles pourraient être déclenchées au lendemain du prochain budget fédéral, dont le dépôt est prévu au cours du mois de mars.

Les visites maintenant permises à l’Hôpital de Saint-Eustache

De partielles qu’elles étaient, les visites sont maintenant permises dans l’ensemble de l’Hôpital de Saint-Eustache à la suite de la levée de l’interdiction annoncée, le vendredi 4 février dernier, par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes.

L’interdiction de visites est toujours en vigueur à l’Hôpital de Saint-Eustache

Décrétée par la direction du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes, le vendredi 21 janvier dernier, l’interdiction de visites à l’Hôpital de Saint-Eustache était toujours en vigueur mardi dernier, au moment de mettre sous presse. Cette interdiction a été prise, a expliqué le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes, dans un communiqué de presse, parce […]

Les libéraux qualifient de «remarquable» le travail du gouvernement Charest

Alors que la députation péquiste critique sévèrement le travail du gouvernement Charest lors de la dernière session parlementaire, le président régional du Parti libéral du Québec (PLQ) pour la région des Laurentides, Antoine Atallah, qualifie, lui, le travail accompli par ce même gouvernement de «remarquable» puisqu’il aura permis l’adoption d’une vingtaine de lois axées sur l’éthique, la transparence et le resserrement des règles.

Le député Charette demande un «véritable agrandissement»

Face à la situation que vit l’Hôpital de Saint-Eustache, aux prises avec des taux d’occupation dépassant les 300 %, le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette, demande à ce que l’urgence de l’établissement eustachois, la seule au Québec à ne pas l’avoir été ces dernières années, dit-il, soit véritablement agrandie, et cela, dans un échéancier serré.

Un an plus tard, Caroline d’Astous n’a pas oublié Haïti

Partie pour un séjour d’un mois, la journaliste indépendante Caroline d’Astous, qui collabore pour nos journaux, est revenue au Québec sans vraiment se douter, à ce moment, qu’Haïti allait faire dorénavant partie de sa vie. C’est qu’elle était en Haïti, il y a un an, lorsqu’un tremblement de terre a dévasté ce pays. Un an plus tard, alors qu’on commémore ce séisme partout à travers le monde, la journaliste n’a pas oublié Haïti. En fait, Haïti fait plus que jamais partie intégrante de sa vie puisqu’elle est à préparer une exposition de photographies et un documentaire portant sur la reconstruction du pays par l’entremise de trois familles vivant dans des camps de déplacés de Port-au-Prince.

- PUBLICITÉ -