- PUBLICITÉ -

Benoit Bilodeau

BenoitBilodeau

benoitb@groupejcl.ca

Diplômé en Arts et technologie des médias du Cégep de Jonquière et détenteur d’un baccalauréat en communication de l’Université de Montréal, Benoît Bilodeau œuvre dans dans le domaine journalistique depuis de 35 ans., et depuis 1981 pour le Groupe JCL. Récompensé pour plusieurs de ses écrits au fil des ans, il est reconnu pour être curieux, rigoureux et à l’écoute des gens et des organismes de son milieu qui, chaque semaine, «font» l’actualité régionale.

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Une soirée-bénéfice au profit de La Comédie Humaine

Avec pour mission d’initier, depuis cinq ans, les étudiants du secondaire et le grand public au théâtre classique, La Comédie Humaine, compagnie théâtrale basée à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, organise, pour une troisième année consécutive, une soirée-bénéfice, laquelle se déroulera le lundi 20 septembre prochain à l’Impéria Hôtel et Suites, à Saint-Eustache.

La destinée de France Charest

Elle s’appelle France, France Charest, mais on la surnomme Francheska. Pendant 34 ans de sa vie, cette Eustachoise a été dépendante de la drogue. Plusieurs séances de désintoxication et plusieurs thérapies ne sont pas venues à bout de son entêtement à consommer. Puis, un jour, avant d’y laisser sa peau, comme elle le dit elle-même, elle a fui en Asie, où, en Thaïlande, un Balinais lui a tendu la main et l’a invitée sur son île.

Coup d’envoi des Matinées spectacles avec Jérôme Lemay

C'est une saison toute en variétés que la Société de développement culturel de Saint-Eustache propose, dès le dimanche 26 septembre, sur le coup de 10 h, aux amateurs de musique avec ses nouvelles Matinées spectacles, lesquelles s’amorceront avec Le Show de Jérôme Lemay.

Le constat de l’ex-maire Guy Bélisle

Auteur d’un rapport intitulé Oka au sortir de la crise amérindienne, déposé au mois d’avril 1991, l’ex-maire de Saint-Eustache Guy Bélisle ne croit pas qu’une crise semblable à celle qui a secoué les communautés okoise et mohawk puisse surgir de nouveau 20 ans plus tard, même si l’épineuse question des revendications territoriales n’a toujours pas été réglée.

La saison estivale du Théâtre des Érables prend son envol

La saison estivale du Théâtre des Érables débutera dès ce mercredi 30 juin avec la présentation de la première des quatre comédies qui y seront à l’affiche, La journée des dames, une pièce qui mettra en vedette quatre comédiennes chevronnées, les Béatrice Picard, Sophie Faucher, Brigitte Paquette et Geneviève Bélisle, ainsi que le comédien Vincent Côté, qui personnifiera pour sa part tous les rôles masculins.

Appel de dossiers pour la cinquième édition de Nuit de la peinture

En prévision de la cinquième édition de la Nuit de la peinture, à Deux-Montagnes, le comité organisateur, qui bénéficie cette année d’une subvention, invite les artistes professionnels et de la relève de la région Laurentides à participer à l’évènement. Un cachet de 150 $ sera remis aux artistes sélectionnés.

Valérian et Laureline

À une certaine époque, dans les années 1970, les albums de bande dessinée grand format se vendaient dans les dépanneurs, du moins ceux de Dargaud, tout à côté des comic books comme Spiderman, Hulk et autres que j’avais l’habitude d’acheter chaque semaine. C’est là que, à l’âge de 10 ans, j’ai découvert des séries comme […]

Le signe de la lune

Connu pour avoir été l’un des dessinateurs des séries Spirou et Fantasio (quatre albums entre 2004 et 2008) et Merlin (six albums entre 1999 et 2003), voilà que l’Espagnol Jose Luis Munuera, aidé de son compatriote Enrique Bonet, signe un récit qui sort vraiment de l’ordinaire, avec comme sujet principal cette lune qui fascine tant.

Zapping Generation

Portable, clé USB, lecteur MP3, écran plat LCD ou plasma, oreillette, Internet, logiciel de retouche d'image, parabole, jeux électroniques, webcam, GPS, et quoi encore? Les gadgets électroniques sont nombreux. Ils sont censés nous faciliter la vie, mais souvent ils nous l’empoisonnent. Et plusieurs ne sont pas toujours très très utiles, on en conviendra. Bref, la vie d’aujourd’hui n’est plus tout à fait la même. Faut faire avec, comme on dit, pour le meilleur ou le pire. Et, finalement, pourquoi ne pas en rire?

La Municipalité d’Oka souhaite reprendre les immeubles de l’Abbaye

Face à l’impossibilité de la Corporation de l’Abbaye d’Oka de payer, depuis deux ans, ses impôts fonciers scolaire et municipal, une somme de près de 100 000 $, la Municipalité d’Oka a annoncé son intention de procéder, au cours des prochaines semaines, à l’acquisition des immeubles de l’Abbaye cistercienne d’Oka afin «d’assurer le paiement des revenus de taxation provenant de l’Abbaye».

- PUBLICITÉ -