- PUBLICITÉ -

Benoit Bilodeau

BenoitBilodeau

benoitb@groupejcl.ca

Diplômé en Arts et technologie des médias du Cégep de Jonquière et détenteur d’un baccalauréat en communication de l’Université de Montréal, Benoît Bilodeau œuvre dans dans le domaine journalistique depuis de 35 ans., et depuis 1981 pour le Groupe JCL. Récompensé pour plusieurs de ses écrits au fil des ans, il est reconnu pour être curieux, rigoureux et à l’écoute des gens et des organismes de son milieu qui, chaque semaine, «font» l’actualité régionale.

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Immersia veut créer du «wow» à Boisbriand

Ouverte il y a à peine deux ans et demi à Laval, l’entreprise familiale Immersia, qui se spécialise dans l’industrie du jeu d’évasion, s’installe dans les Basses-Laurentides, plus précisément à Boisbriand, où un premier scénario se déroulant dans un grand hôtel qui rouvre ses portes est d’ores et déjà accessible.

Mirabel: une annonce qui a suscité plusieurs réactions dans la région

L’annonce, au début de la semaine dernière, de la reprise du processus de vente des dernières 748 acres expropriées en 1969 a suscité bon nombre de réactions à commencer, le jour même, par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, chargé de ce dossier, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, et Aéroports de Montréal (ADM), qui gère les 6 000 acres du parc aéronautique et industriel de Mirabel qui resteront sous juridiction fédérale.

La ministre McKenna invite les jeunes à être «ambitieux» pour l’environnement

«Soyez ambitieux pour votre environnement!» Voilà le message qu’a bien voulu laisser la ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, venue rencontrer, le mardi 26 mars dernier, des élèves de l’école secondaire Jean-Jacques-Rousseau, à Boisbriand.

Expropriation à Mirabel: Québec demande des excuses, mais Ottawa refuse

Une semaine après la commémoration des 50 ans de l’expropriation à Mirabel, les députés de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité une motion demandant, au nom des quelque 10 000 personnes ayant été expropriées de leurs terres, il y a 50 ans, à Mirabel, «des excuses officielles et formelles du gouvernement du Canada et un engagement ferme qu'une erreur historique d'une telle ampleur ne sera plus jamais commise».

Expropriation à Mirabel: on demande de «fermer le dossier» et… des excuses

Quelques centaines de personnes ont commémoré, le mercredi 27 mars dernier, les 50 ans de l’expropriation de 97 000 acres de terres, en vue de la construction d’un nouvel aéroport international à Mirabel. Réunis dans la salle paroissiale du secteur de Sainte-Scholastique, des expropriés, leurs enfants et leurs petits-enfants ont, dans le calme, montrer à tous qu’ils étaient toujours, un demi-siècle plus tard, «debouts et vivants» malgré les bouleversements que cette expropriation a entraînés dans leur vie.

Un concert-bénéfice pour soutenir la formation musicale de jeunes

Si l’évènement s’adresse d’abord aux plus vieux qui auront l’occasion, en y prenant part, de supporter financièrement la Fondation du Triolet, il sera cependant l’œuvre de près de 200 élèves inscrits au programme de formation musicale intensive (FMI) de la polyvalente Sainte-Thérèse (PST).

- PUBLICITÉ -