- PUBLICITÉ -
La cuisine collective fait des petits

(Photo Michel Chartrand)

La cuisine collective fait des petits

Maison des jeunes des Basses-Laurentides

En cours au Centre Regain de vie depuis les 23 dernières années, les Cuisines collectives rejoignent de plus en plus de gens. Des femmes, pour la plupart, qui cuisinent pour leurs enfants, mais aussi des gens seuls.

Après une incursion, depuis 2006, dans le monde des écoles avec le projet Boîtes à lunch, voilà que le Centre Regain de vie, de concert avec la Maison des jeunes des Basses-Laurentides, cible une nouvelle clientèle: les adolescents. Une première collaboration ente les deux organismes.

Sous la gouverne de coordonnatrices Thérèse Mazerolle et Suzanne Clavel, respectivement du Centre Regain de vie et de la Maison des jeunes des Basses-Laurentides, l’activité Boîte à lunch a été mise sur pied en novembre dernier. Depuis, tous les lundis, la cuisine de la Maison des jeunes est littéralement prise d’assaut par une quinzaine de jeunes qui s’affairent ensemble à la préparation de leurs plats. «Cette activité s’inscrit désormais dans notre calendrier de la semaine», précise Mme Clavel.

Le plaisir de cuisiner

Dispensée à raison d’une fois semaine, l’activité Boîte à lunch vise bien sûr à offrir aux jeunes des repas nutritifs et variés à coût minime, soit 8 $ pour cinq repas, dont trois mets chauds. «Présentement, on montre aux jeunes comment couper des légumes, par exemple, ou comment cuire la viande. Éventuellement, on va les amener à planifier eux-mêmes le menu», avance Mme Mazerolle. Déjà, en plus de devoir jongler avec le budget de l’épicerie et les spéciaux de la semaine, les jeunes sont amenés à prendre davantage conscience du respect de l’environnement et de l’importance d’une saine alimentation, sans compter le plaisir de découvrir de nouveaux aliments et de cuisiner en groupe. «Parce que l’objectif ultime de cette expérience, c’est bien sûr de leur donner confiance en eux, de les valoriser et de les rendre autonomes en alimentation», souligne Mme Mazerolle.

En plus du montant déboursé par le jeune, le Centre Regain de vie, par le biais de Moisson Laurentides, contribue à fournir diverses denrées, comme la cassonade, le beurre d’arachide, le jus ou le fromage, alors que la Maison des jeunes, en plus de fournir le local, paie la différence de la facture d’épicerie, le cas échéant.

Pour en savoir davantage sur les Cuisines collectives, contactez le Centre Regain de vie, au 450-437-3136. Et pour participer à l’activité Boîte à lunch, contactez la Maison des jeunes des Basses-Laurentides, au 450-437-0320.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top