- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

«Il y a des aliments qu’il faut à tout prix éviter»

La science des aliments au secours des maladies

Trouver des remèdes qui enrayeraient toutes les maladies sur la planète est le rêve de tout chercheur. Depuis des décennies, les scientifiques rapportent des découvertes majeures. La révélation des gènes malades, l’absence de certains d’entre eux, les déficiences à l’origine de certaines carences alimentaires, bref, la liste est longue.

Pour Rony Nizard, docteur en science des aliments, certaines découvertes sont un point de non-retour. Pour lui, la très grande majorité des maladies se soigneraient uniquement par les aliments.

Et pendant 40 ans, il s’est penché sur cette question. Convaincu que le cancer et l’autisme (entre autres) naîtraient d’une défaillance de l’intestin grêle, il proclame aujourd’hui une diète sans gluten et pour certains, sans caséine, pour rétablir le corps, voire le guérir.

- Publicité -

C’est ainsi qu’il nomme, entre autres, le blé, l’orge, l’avoine, le seigle, le camu, l’épeautre, les agrumes (en fruits et en jus), les légumineuses, les noix et les amandes (comme les plus dangereuses), le brocoli (un aliment génétiquement modifié puisqu’il s’agit d’un chou-fleur avec épinard), le chou-fleur, le chou, les choux de Bruxelles, les navets, les radis, la canneberge, les fruits exotiques tels que la banane et la mangue, considérés comme des produits irradiés, les avocats. Tous ces aliments sont à éviter pour les autistes ou les cœliaques.
«D’autres aliments sont aussi à proscrire, mais c’est selon son état de santé», explique-t-il.

Rony Nizard est prêt à défendre coûte que coûte cette médecine. Les dernières années lui auraient valu de nombreuses guérisons, tant chez les enfants autistes que chez les adultes aux prises avec divers maux.
«Je soigne tout le monde sans exception et gratuitement», de conclure M. Nizard.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top