- PUBLICITÉ -
Vrai Blainville: Richard Perreault répond à Florent Gravel

Richard Perreault

Vrai Blainville: Richard Perreault répond à Florent Gravel

Tous réunis au Centre récréoaquatique pour un dernier point de presse avant le scrutin, les candidats du Vrai Blainville, par la voix de leur chef et candidat à la mairie, Richard Perreault, ont abordé le dernier segment de leurs engagements, celui qui fera de Blainville «une ville encore plus belle».

Parmi ces engagements se trouvent, entre autres, l’élaboration d’un programme de revitalisation des commerces du boulevard du Curé-Labelle avec la Société de promotion des pôles commerciaux et l’Association des gens d’affaires de Blainville, l’amélioration et la mise en valeur des espaces verts publics (mobilier urbain, aménagement paysager), la poursuite du programme de réfection des rues dans les quartiers, l’ajout d’aires de repos aux abords des pistes cyclables et l’augmentation du budget de déneigement, «parce que l’embellissement de Blainville passe aussi par des rues bien déneigées», a pointé la candidate Marie-Claude Collin.

Affirmations erronées et vol de dépliants électoraux

Si la rencontre médiatique a permis de faire la nomenclature de ces engagements, elle a surtout permis à Richard Perreault de répondre à son adversaire politique Florent Gravel, qu’il accuse d’avoir induit la population en erreur, et ce, dans plusieurs dossiers. «Tout au long de la campagne électorale, Florent Gravel a dit des choses ahurissantes pour détourner l’attention des électeurs. Je ne suis pas intervenu souvent pour répliquer, car ce n’est pas ma vision de la politique, mais quand quelqu’un qui aspire à diriger la 17e ville en importance au Québec colporte autant de faussetés, je ne peux pas passer cela sous silence, en tout respect pour les électeurs de Blainville», a-t-il souligné.

M. Perreault fait notamment référence aux affirmations erronées, dit-il, de son adversaire dans les dossiers de la sécurité incendie, de la dette, du virage technologique et du développement de la ville. «J’ajouterai que M. Gravel ne sait pas sur quoi il s’engage lorsqu’il promet de créer un gigantesque parc dans le secteur de la Cote-Saint-Louis sans même savoir à qui appartiennent les terrains visés», a-t-il lâché.

Par ailleurs, dans un communiqué publié sur le site du Vrai Blainville, en date du 27 octobre, on apprend que M. Perreault a déposé une plainte au Service de police de Blainville, relativement à une affaire de vol de dépliants électoraux dans des boîtes aux lettres. M. Perreault accuse Sylvain Pothier, un candidat de l’équipe de M. Gravel, d’être l’auteur de ces vols et demande à son chef son renvoi immédiat.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top