- PUBLICITÉ -
A-15

Les élus de la MRC Thérèse-De Blainville réclament l’aménagement de voies réservées au transport en commun sur l’autoroute 15.

Voies réservées sur l’A-15:
 la MRC Thérèse-De Blainville hausse le ton

La MRC Thérèse-De Blainville presse le ministère des Transports et l’Agence régionale de transport métropolitain (ARTM), qui est officiellement entrée en fonction le 1er juin, d’agir afin que des voies réservées au transport collectif soient aménagées sur l’autoroute 15, entre Laval et Mirabel.

Chaque jour, plus de 180 000 automobilistes empruntent ce lien routier. La congestion affecte également les usagers du transport en commun qui doivent patienter, en moyenne, au-delà d’une heure en période de pointe le matin pour se rendre de Blainville à la station Montmorency à Laval.

«Les autobus sont eux aussi coincés dans ce trafic et les automobilistes n’ont actuellement aucun incitatif à opter pour le transport en commun. On se retrouve donc avec de plus en plus de véhicules et une situation carrément intenable», soutient la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato.

«L’aménagement de voies réservées aux autobus est une solution logique, économique, et prometteuse en termes de développement durable et de réduction des gaz à effet de serre. Le gouvernement et l’ARTM doivent régler le problème», renchérit la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant.

Voilà maintenant 12 ans que les municipalités des Basses-Laurentides réclament la mise en place de telles voies. Trois études démontrant le bien-fondé de ce projet ont été réalisées au fil du temps. L’entrée en fonction de l’ARTM pousse aujourd’hui les élus à réitérer leur demande. Ils estiment qu’il est primordial que le nouveau gestionnaire de transports agisse rapidement, d’autant que la région connaît l’une des plus fortes croissances démographiques au Québec.

«Où est le problème? Comment peut-on reporter une décision aussi logique et évidente? Ces délais dépassent l’entendement! Faudra-t-il attendre encore 12 ans pour que le projet aboutisse? L’ARTM pourrait marquer des points en donnant son aval à cette solution dès sa constitution», déclare le maire de Blainville et préfet suppléant de la MRC Thérèse-De Blainville, Richard Perreault.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top