- PUBLICITÉ -
Visite surprise de Marguerite Blais au Centre Drapeau-Deschambault

Éric Girard, député de Groulx, accompagnait Marguerite Blais lors de sa visite surprise du Centre Drapeau-Deschambault.

Visite surprise de Marguerite Blais au Centre Drapeau-Deschambault

«Des corrections à apporter!»

Sur Twitter, le 16 mars, à 12 h 32, la ministre responsable des Aînés et des Proche-aidants, Marguerite Blais, fait état d’une visite surprise réalisée cette journée-là au CHSLD Drapeau-Deschambault, de Rosemère, en compagnie du ministre des Finances et député de Groulx, Éric Girard. Selon elle, bien qu’elle semble avoir apprécié sa visite, la nourriture notamment, certains correctifs devront être apportés.

Sur Twitter, le 16 mars, à 12 h 32, la ministre responsable des Aînés et des Proche-aidants, Marguerite Blais, fait état d’une visite surprise réalisée cette journée-là au CHSLD Drapeau-Deschambault, de Rosemère, en compagnie du ministre des Finances et député de Groulx, Éric Girard. Selon elle, bien qu’elle semble avoir apprécié sa visite, la nourriture notamment, certains correctifs devront être apportés.

«Personne pour accueillir les visiteurs la fin de semaine, excellente nourriture, infirmières et préposés débordés, 8 lits palliatifs, correction à apporter. Merci aux familles présentes» .

Mise au fait de ce tweet partagé par Mme Blais, la direction du CISSS des Laurentides a bien voulu le commenter par l’entremise de Myriam Sabourin, porte-parole.

Cette dernière, indiquant d’abord qu’une rencontre avait eu lieu entre la ministre Blais et la direction du CISSS, a reconnu que personne n’est posté en tout temps à l’accueil des CHSLD, la fin de semaine, faute de budget.

«Nous ne pouvons pas nous permettre d’assumer les coûts d’une telle présence. En effet, depuis les compressions budgétaires réalisées depuis les dernières années, nous avons dû prioriser nos investissements au sein des soins et services directement offerts aux résidents.»

Mme Sabourin dit apprécier ces visites surprises de la ministre puisque, indique-t-elle, «cela lui permet de constater concrètement l’effet de ces choix administratifs auxquels nous sommes confrontés, mais aussi de voir la grandeur du travail que nous accomplissons dans nos CHSLD» .

Quant à la charge de travail du personnel en CHSLD, la direction est consciente qu’elle est «très exigeante» et travaille actuellement à améliorer les conditions de travail de ses employés.

«Nous recevons de très nombreux témoignages d’appréciation de la part des résidents du CHSLD Drapeau-Deschambault et de leur famille. Nous en sommes très fiers et tenons à rendre le crédit au personnel qui s’implique au quotidien auprès des ces personnes et qui font la différence pour elles» , d’ajouter Myriam Sabourin.

Éric Girard, satisfait de sa visite

Député de Groulx, Éric Girard accompagnait Mme Blais durant sa visite du Centre Drapeau-Deschambault. Il affirme avoir été «très touché» par ses rencontres avec les bénéficiaires, le personnel, et des membres des familles de résidents présentes cette journée-là avec qui il s’est d’ailleurs entretenu.

M. Girard a tenu à souligner le dévouement des gens, autant du côté du personnel que de personnes qui prennent soin des membres de leurs familles. «On peut définitivement parler ici de passion et de dévouement de la part du personnel» .

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top