- PUBLICITÉ -

Vision urbanistique: Rosemère, une ville fière, verte et prospère

Le conseil municipal de Rosemère dévoile sa vision urbanistique, une position qui est en adéquation avec les aspirations des citoyens exprimées lors d’une dizaine de séances de consultations publiques depuis 2018, et au cours desquelles près de 1 700 répondants se sont prononcés.

«Grâce à l’engagement des Rosemèroises et des Rosemèrois, qui ont à coeur le développement de leur Ville, les démarches de ces deux dernières années nous ont permis d’établir une vision urbanistique qui répond aux besoins de nos citoyens et qui reflète leurs valeurs», a mentionné le maire de Rosemère, Eric Westram.

Le document, que l’on peut consulter sur le site Web de la Ville, incarne la vision des élus municipaux en regard de l’aménagement du territoire de Rosemère. Il conditionnera le prochain plan d’urbanisme et ses différents règlements. Par conséquent, tous les projets de redéveloppement et de développement devront impérativement respecter cette vision.

Site de l’ancien golf

Il est primordial de souligner que le terrain du site de l’ancien golf sera assujetti au respect d’un projet d’aménagement d’ensemble (PAE). Tout projet qui respectera ce PAE sera par la suite soumis à l’approbation citoyenne. Le conseil municipal tient à rassurer la population qu’il continuera de favoriser la participation citoyenne dans ce dossier, au-delà de l’approbation du nouveau plan d’urbanisme.

Par ailleurs, il est à noter que la Ville réalisera une étude sur le potentiel environnemental actuel du site de l’ancien golf, ainsi qu’une étude sur sa valeur marchande. Le conseil municipal souhaite, tout comme ses concitoyens, préserver un seuil de 50 %, minimalement, du site en espaces verts. Les résultats de ces études seront rendus publics ultérieurement.

Participation citoyenne

Le rapport des consultations publiques et la position du conseil municipal concernant la vision urbanistique sont disponibles sur le site Web de la Ville, sous l’onglet Participation citoyenne. D’ailleurs, l’ensemble des rapports de consultations publiques et de sondages de cette démarche, débutée en 2018, sont accessibles au même endroit.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top