- PUBLICITÉ -
Vision Sainte-Thérèse veut vous entendre

Vision Sainte Thérèse Veut Vous Entendre

Vision Sainte-Thérèse veut vous entendre

Environnement, transport, urbanisme, économie

Vision Sainte-Thérèse et son candidat à la mairie, René Gauvreau, ont dévoilé une kyrielle de 21 nouveaux engagements, cette fois en matière d’environnement, de transport, d’urbanisme et d’économie, autant de thèmes liés au dénominateur commun de la consultation et de la démocratie participative.

Vision Sainte-Thérèse et son candidat à la mairie, René Gauvreau, ont dévoilé une kyrielle de 21 nouveaux engagements, cette fois en matière d’environnement, de transport, d’urbanisme et d’économie, autant de thèmes liés au dénominateur commun de la consultation et de la démocratie participative.

«Lorsque nous avons tenu nos assemblées de cuisine, les citoyens nous ont fait part de leurs préoccupations en matière d’environnement et notre programme y répond» , a d’abord énoncé Pierre Leclerc (district Blanchard), avant d’énumérer des engagements touchant le développement urbain vert (réduction des îlots de chaleur et augmentation du couvert forestier), le bannissement des sacs de plastique, l’accès à des fontaines publiques, la mise en place d’une politique municipale d’économie d’énergie et de construction de bâtiments écoresponsables, la recherche de solutions durables relativement aux débordements de la rivière aux Chiens (en travaillant avec les villes situées en amont), le recyclage, le compostage, la gestion des matières résiduelles, la création d’un comité de mise en valeur du parc du Jardin des Sources et des efforts pour régler le problème de la qualité de l’eau dans les étangs qui s’y trouvent. «C’est un problème qui perdure et qui ne se règle pas» , de pointer Pierre Leclerc, photographies à l’appui.

Transport

À son tour, la candidate Sophie Bastien (district Lonergan) a abordé les questions du transport, soulignant d’abord les problèmes de congestion vécus quotidiennement à Sainte-Thérèse. «Notre réseau subit une pression incroyable, surtout dans les quartiers situés près du cégep et de la gare» , a-t-elle exprimé, ajoutant que Vision Sainte-Thérèse allait s’attaquer à cette problématique.

Son parti s’engage par ailleurs à améliorer la synchronisation des feux de circulation («Un geste simple, mais efficace» , a-t-elle dit) et à faire des représentations auprès de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) afin d’obtenir des tarifs de transport en commun équitables.

Urbanisme

Présentés par le candidat Christian Charron (district Verschelden), les engagements en matière d’urbanisme touchent l’embellissement du décor urbain en encourageant les initiatives citoyennes, la problématique du bruit provenant de l’autoroute 15, l’accès à des logements abordables («Ça fait longtemps qu’on n’en a pas construit» , dit-il), l’enfouissement des fils électriques, l’harmonisation de l’architecture du Village, la mise à niveau des infrastructures (construire des rues solides) et l’entretien préventif des chaussées.

«On a développé des PPU (Programme particulier d’urbanisme) au fil des années, mais on ne les a plus ou moins suivis. Ça donne un développement incohérent parce qu’il n’y pas de plan clair» , dit-il, ajoutant qu’une consultation sera nécessaire pour agir selon les besoins et les vœux de la population.

Économie

Frédéric Morier (district Morris) y allait d’énoncés en matière d’économie, alors que son parti souhaite favoriser l’implantation de commerces de proximité, promouvoir l’achat local, soutenir l’entrepreneuriat chez les jeunes et mettre en place un marché public au Village.

«Ça vient de demandes citoyennes pressantes» , de dire M. Morier, en ramenant cette idée d’approche consultative qui jalonne le discours des membres de Vision Sainte-Thérèse.

À ce propos, on a réitéré cette volonté de placer le citoyen au cœur du processus en mettant en place, au lendemain du 5 novembre, une consultation touchant tous ces engagements. «Qu’ils aient voté pour ou contre nous, nous voulons entendre les citoyens s’exprimer sur différents thèmes» , de dire René Gauvreau.

«Il est temps qu’on prenne un temps d’arrêt pour se dire qui on est, quelles sont nos forces, nos faiblesses, quels sont nos défis. Il faut offrir aux citoyens un mécanisme par lequel ils pourront s’exprimer» , de conclure Pierre Leclerc.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top