- PUBLICITÉ -
Vincent Arseneau propose de nouvelles têtes et de nouvelles idées

Le chef du parti Projet Citoyen et candidat à la mairie de Sainte-Thérèse

Vincent Arseneau propose de nouvelles têtes et de nouvelles idées

Chef du parti Projet citoyen et candidat à la mairie de Sainte-Thérèse, Vincent Arseneau propose de nouvelles têtes et de nouvelles idées en vue de prochain scrutin, une demande, dit-il, des citoyens eux-mêmes.

«Depuis que je siège comme indépendant, j’ai rencontré des centaines de citoyens et beaucoup m’ont dit souhaiter voir arriver de nouvelles têtes et de nouvelles idées au conseil municipal», a fait valoir M. Arseneau.

«Le mot changement, on l’a beaucoup entendu. Quand une personne et élue depuis 10, 20 et même 30 ans, sans lui enlever sa compétence, je pense qu’elle perd un peu le feu», a opiné pour sa part l’une de ses candidates, Lyne Bouchard.

Les nouveaux candidats présentés, à savoir Linda Beauchamp, district Morris, Javier Philippe-Fortin, district Lonergan, et Jean-Pierre Lussier, district De Sève, se greffent ainsi aux quatre autres déjà connus: Jean-François Hecq, district Blanchard, Sylvana Ross, district Ducharme, Lyne Bouchard, district Marie-Thérèse, et Héloïse Bélanger, district Chapleau. Tous ces candidats en sont à leur première expérience en matière de politique municipale, ce qui ne semble pas freiner les ardeurs du chef, fort de ses 22 années d’expérience en formation et de ses connaissances et compétence à titre d’élu, et encore moins celles de sa candidate dans le district Morris, Linda Beauchamp. «Il existe ce qu’on appelle le transfert des compétences, ce qui fait qu’une expérience acquise ailleurs peut être tout aussi valable dans un autre domaine. De plus, tous les membres de notre équipe sont des gens impliqués dans leur milieu de travail, leur famille et leur ville. Nous possédons tous de grandes compétences», a-t-elle vivement plaidé.

Mme Beauchamp agit à titre d’intervenante en santé et sécurité au travail. Quant à Philippe-Fortin, il poursuit actuellement ses études en actuariat, alors que M. Lussier évolue, nous dit-on, dans le milieu des affaires.

Un dernier candidat devra venir compléter l’équipe en vue du scrutin du novembre. Une annonce en ce sens est prévue au cours des prochaines semaines.

Réalisations, financement et intégrité

Poursuivant, M. Arseneau a ensuite fait état des réalisations de son parti depuis la dernière année, entre autres l’atteinte de la parité homme/femme dans son équipe et sa participation à la consultation du MAMROT, au printemps dernier, sur le financement des partis politiques municipaux, où son idée de conserver la contribution de 1 000 $ pour un candidat a été retenue.

Enfin, mis au fait, dit-il, qu’un autre candidat colporterait des faussetés quant au financement prétendument illégal de son parti, M. Arseneau invite ce dernier (qu’il n’a pas voulu nommer) à «venir fouiller dans les livres de son parti» afin de constater par lui-même que tout est en règle et selon les normes. «On ne joue pas avec l’intégrité. Et on l’a prouvé en mettant notre candidat-vedette à la porte», a-t-il conclu, en faisant référence à Yvon Labrie, promptement et récemment mis à la porte du parti Projet Citoyen dans les jours qui ont suivi l’annonce de sa candidature en raison d’allégations de financement illégal portées à son endroit.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top