- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Vandalisme sur des affiches électorales à Boisbriand

Sylvain Labelle, qui est candidat indépendant à la mairie de Boisbriand, et Aymeric Saint‑Marseille, candidat indépendant au poste de conseiller dans le quartier Dubois, se plaignent que certaines de leurs pancartes électorales aient été la proie de vandales au cours des derniers jours.

M. Labelle a vu l’une de ses affiches barbouillée de graffitis noirs. Bien qu’il ne vise personne directement, il n’écarte pas l’idée que le geste provienne d’un opposant ou d’un partisan de la partie adverse. «Au lieu d’avoir un débat d’idées à Boisbriand, nous aurons encore droit à une campagne électorale remplie de salissage et de manœuvres d’intimidation. Je refuse d’y participer», a déploré le candidat Labelle, par voie de communiqué.

 

Ce dernier assure vouloir faire une campagne d’idées et se dit prêt à discuter des enjeux locaux avec les gens. «Jamais Sylvain Labelle ne sera taxé de faire de la petite politique et de l’intimidation envers les autres candidats», promet‑il, du même coup.

 

Aymeric Saint‑Marseille, pour sa part, aurait perdu le tiers de ses affiches. Il voit une tentative d’intimidation derrière ces actes de vandalisme. «Depuis que j’ai annoncé ma candidature, on tente de m’intimider. Le vandalisme, c’est l’arme des faibles et des lâches. C’est déplorable. Mais la bonne nouvelle, c’est que cela démontre que je dérange et que je mets le doigt sur les vrais problèmes. Plutôt que de m’arrêter, cela me motive à poursuivre», a indiqué celui‑ci par voie de communiqué transmis lundi matin.

 

Ce dernier a d’ailleurs tenu à rappeler qu’il a reçu au printemps une mise en demeure de la mairesse Marlene Cordato, qu’il interprète comme une tentative d’intimidation de sa part. Aymeric Saint‑Marseille avait souligné sur sa page Facebook qu’il avait l’intention de dépenser honnêtement l’argent des contribuables s’il était élu, ce qui avait fait réagir la mairesse.

 

Du côté de l’Équipe Cordato, on assure qu’aucune des 20 pancartes affichées n’a été vandalisée. Au local électoral du Ralliement des citoyens de Boisbriand, où l’on peut voir des affiches de grande dimension, des caméras ont été installées en vue de surprendre des personnes malintentionnées en plein délit.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top