- PUBLICITÉ -
«Une victoire morale»

Mme Ritha Cossette est arrivée deuxième dans Mirabel.

«Une victoire morale»

Ritha Cossette subit une deuxième défaite dans Mirabel

Pour une deuxième élection consécutive, la candidate libérale dans la circonscription électorale de Mirabel, Ritha Cossette, a mordu la poussière. Après le dévoilement des résultats du scrutin du 8 décembre, cette dernière a quand même parlé de victoire morale, car plutôt que de terminer au troisième rang derrière l’ADQ et le PQ comme en 2007, elle a obtenu 10 % d’électeurs supplémentaires pour décrocher la deuxième position.

Rappelons qu’au printemps de l’an dernier, le candidat adéquiste François Desrochers avait récolté 44 % du suffrage contre 34 % pour la péquiste Denise Beaudoin et seulement 15 % pour la libérale Ritha Cossette. Lundi dernier, Denise Beaudoin a obtenu 47 % de l’électorat de Mirabel contre 25 % pour la libérale et une descente à 22 % pour François Desrochers.
«En termes analytiques des résultats du vote pour le comté de Mirabel, le vote adéquiste s’est moins effrité que prévu. Comme nous étions troisièmes aux élections de 2007, nous sommes partis de très loin derrière. C’est une région péquiste depuis très longtemps. En fait, c’est reconnu comme un château fort du PQ. Notre deuxième position devient une victoire morale. Nous allons continuer à développer notre base libérale», a d’abord commenté Ritha Cossette au représentant du journal après avoir adressé la parole aux militants présents à son local électoral.

Ritha Cossette avait prédit en plein milieu de la campagne qu’elle ferait la lutte à la candidate péquiste lors du dévoilement des votes. «Je reconnais ce soir, dit-elle, que Mme Beaudoin a gagné. Elle aura toutefois à vivre avec les pressions des décideurs des municipalités du comté. La balle est dans son camp.»

Mme Cossette a explicité davantage: «Notre parti s’est engagé envers une population pour répondre à des besoins. Nous nous sommes engagés pour le parachèvement de l’autoroute 13, pour une gare à Saint-Janvier et l’implantation d’un CLSC. Mme Beaudoin s’est prononcée contre ces mesures. Il faut dire que le PQ n’est pas fort dans les projets de développement.»

La candidate défaite a ajouté: «J’ai perdu mes élections. J’aurais souhaité représenter les citoyens du comté de Mirabel à l’Assemblée nationale, mais je ne suis pas malheureuse, car suis encore professeure. J’enseigne à l’université et je suis très heureuse en enseignement. En démocratie, une défaite ne se compare jamais avec un échec.»

Ritha Cossette s’est dite heureuse que le Parti libéral du Québec ait obtenu un gouvernement majoritaire. Elle a aussi effleuré le sujet de son avenir en politique. «Ce gouvernement va faire au moins quatre ans. Je vais travailler avec l’exécutif libéral du comté pour développer la relève. J’ai maintenant 57 ans. À 61 ans, mes chances seront réduites pour que je me représente de nouveau. Je vais penser davantage à la relève», termine-t-elle.

SE-00981.JPG

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top