- PUBLICITÉ -
Une terrasse toute neuve pour les résidents

On a remué symboliquement la terre, pour lancer ces travaux: on reconnaît Andrée Guilbault, Fernand Proulx, président de la CDCSR, Françoise Boisvert, vice-présidente du Comité social des locataires, Guy Robitaille, président fondateur des Jardins Horizon Rosemère, Diane Ravary, architecte paysagiste, et le maire de Rosemère, Eric Westram. (Photo Claude Desjardins)

Une terrasse toute neuve pour les résidents

Jardins Horizon Rosemère

L’été sera beau et chaud (on le souhaite), tout comme il sera assurément convivial et confortable pour les résidents des Jardins Horizon Rosemère, qui bénéficieront d’une toute nouvelle terrasse extérieure, grâce à la contribution de donateurs qui y consentent un peu plus de 55 000 $.

On a remué le sol avec une pelle impeccablement propre et rutilante, le vendredi 11 mai, histoire de lancer officiellement les travaux qui se poursuivront jusqu’à la fin du mois, pour l’aménagement des lieux, et au début de juin pour l’installation du nouveau mobilier.

Situés au 430, Grande-Côte, Les Jardins Horizon Rosemère comptent une trentaine de logements (dont 10 sont subventionnés par la Société d’Habitation du Québec) réservés aux aînés de Rosemère, et si l’entretien du bâtiment érigé il y a 35 ans n’a pas fait défaut, on signale qu’il n’en fut pas de même pour la terrasse extérieure qui a subi le passage du temps et des saisons. Les matériaux sont abîmés et le revêtement au sol représente même un certain danger pour les usagers, la clientèle étant majoritairement composée de femmes dont l’âge moyen est de 80 ans.

D’abord une collecte

Il faut savoir que les lieux sont administrés par une corporation à but non lucratif et qu’il est difficile de dégager des profits voués aux travaux que l’on vient d’y entreprendre, à moins de recevoir un coup de pouce de l’extérieur.

C’est donc ce qui s’est produit à la suite des démarches entreprises par le directeur général de l’établissement, Maxime Desaulniers, l’administratrice Andrée Guilbault et l’architecte paysagiste Diane Ravary.

La Corporation de développement culturel et sportif de Rosemère (CDCSR) a dégagé un montant de 40 000 $, alors que la Fondation Rosemère et la Ville de Rosemère ont toutes deux consenti un don de 5 000 $. Le député de Groulx, Claude Surprenant, a versé, pour sa part, un montant de 1 000 $.

Ainsi, les travaux entrepris le 11 mai permettront de doubler la superficie de la terrasse actuelle et d’y ajouter une allée de pétanque sous les arbres. On y retrouvera aussi du mobilier extérieur durable, soit deux tables rectangulaires, 12 chaises, deux grands parasols, une pergola rétractable, un sable de table et chaises de style Adirondack avec coussins, de même qu’une clôture en fer forgé qui délimitera le terrain et servira de main courante.

Des gens de cœur

Le lieu sera par ailleurs propice à diverses activités comme la lecture, des jeux divers, des rencontres de groupes, du tai-chi, du conditionnement physique, des conférences et du jardinage.

«Ça fait longtemps qu’on en parle et c’est une belle réalisation, surtout grâce aux donateurs. Je peux vous dire que ça n’a pas été un gros travail que de les convaincre. On a l’habitude de travailler avec des organismes qui ont un grand cœur» , a résumé l’administratrice Andrée Guilbault, aussi présidente de la Fondation Rosemère, qui a sollicité tous ces donateurs.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top