- PUBLICITÉ -

Michel Chabot, directeur général du CIMEQ.

Une subvention de près de 750 000 $ pour le CIMEQ

Le Centre d’innovation en microélectronique du Québec (CIMEQ) a terminé l’année 2020 sur une bonne note, lui qui a obtenu, un peu avant Noël, une subvention de l’ordre 742 350 $ de Développement économique Canada pour de l’équipement spécialisé de pointe.

Le CIMEQ, qui est aussi un Centre collégial de transfert technologique (CCTT) rattaché au Collège Lionel-Groulx, vient en effet de recevoir une subvention représentant 80 % des coûts d’acquisition pour des équipement technologiques qui permettront de réaliser l’ensemble des tests requis sur les nouveaux produits électroniques des PME,.

L’aide servira également à élaborer et à entraîner des modèles de contrôle prédictifs, à réaliser des forages de données complexes, à développer des systèmes de gestion énergétique efficaces, et bien plus. Le CIMEQ pourra ainsi rendre ceux-ci accessibles aux PME sous forme de locations, ce qui viendra soutenir le lancement de nouvelles entreprises technologiques au Québec

«Aucun équipement de ce genre n’est disponible dans la région des Laurentides, de préciser, dans un communiqué de presse, Michel Chabot, directeur général du CIMEQ. Les PME auront accès aux équipements du CIMEQ et à nos experts pour les accompagner dans leur projet de recherche et développement ou simplement afin de répondre à un besoin précis en lien avec nos champs d’expertise.»

Un impact direct sur les PME

L’impact de la mise en disponibilité de ces équipements sera direct sur les PME québécoises et canadiennes qui ont des besoins en soutien pour le développement et la réalisation de prototypes, avant de pouvoir démarrer la fabrication en volume et la mise en marché de leurs produits. Ils permettront de s’assurer que chaque nouveau produit est prêt pour une certification, sa fabrication ou son déploiement.

Parmi les équipements, on retrouve une chambre climatique qui permettra de réaliser des tests en environnements contrôlés afin de simuler différentes conditions climatiques et contraintes mécaniques auxquelles les produits sont exposés au cours de leur durée de vie utile. Les données, c’est le nerf de la guerre pour toutes les entreprises. Grâce à un nouveau serveur ultra performant, le CIMEQ pourra réaliser plus rapidement et efficacement ses preuves de concept. Le nouveau système d’hébergement est une infrastructure informatique repensée pour l’intelligence artificielle d’entreprise. Outre ces équipements, le CIMEQ fera la nouvelle acquisition d’une imprimante 3D pour circuits imprimés, d’une caméra spectrale, d’un générateur vectoriel et d’un système spectromètre.

«Non seulement ces équipements serviront au développement économique de notre région et du Québec, mais à la formation de nos étudiantes et étudiants, de souligner Michel Louis Beauchamp, président du CIMEQ et directeur général du Collège Lionel-Groulx. Le corps professoral de différents programmes techniques et leurs étudiants pourront en profiter pour mieux assimiler la matière enseignée et travailler sur des projets réels. Cela s’inscrit directement dans la mission de notre Collège qui est de participer au partage et à l’avancement des savoirs. »

Une présence depuis plus de 35 ans

Fondé il y a plus de 35 ans, le CIMEQ est attaché aux programmes de Technologie de l’électronique et de Technologie de systèmes ordinés du Collège Lionel-Groulx.

Il a pour mission de soutenir les entreprises et les institutions dans leur processus d’innovation, de recherche, de développement, d’adaptation technologique, d’information et de formation dans le domaine de la microélectronique. Fort de la compétence d’une équipe multidisciplinaire, le CIMEQ a réalisé au-delà de 500 projets dans les technologies de pointe depuis sa fondation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top