- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

« Une sage décision », dit Florent Gravel

Retrait de la vie politique de Richard Perreault

À la suite de l’annonce faite la semaine dernière par le maire de Blainville, Richard Perreault, à l’effet qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat en vue des élections de novembre prochain, l’opposition n’allait pas rater telle occasion de s’exprimer. Chef du Mouvement Blainville, Florent Gravel a parlé d’une «sage décision».

Rappelons que le 11 mai, M. Perreault, maire de Blainville depuis 2013, annonçait qu’il quitterait la vie politique à la fin du présent mandat pour se consacrer à sa famille et son petit-fils, a-t-il indiqué.

Florent Gravel affirme comprendre la décision de Richard Perreault de quitter pour des raisons familiales, mais selon lui, il y a plus.

«Selon moi, a mentionné Florent Gravel, l’une des raisons qui l’ont poussé à quitter, c’est cet article au sujet de Dominic Cayer paru dans le Journal de Montréal, il y a de cela quelques semaines. Encore une fois, le parti de Richard Perreault a été relié à cette histoire. M. Perreault a affirmé avoir fait le ménage, mais n’eut été de l’UPAC en 2015, je pense que ce mariage-là se poursuivrait».

Le chef de Mouvement Blainville a en outre rappelé que M. Perreault est le deuxième maire après François Cantin à quitter après avoir annoncé quelques mois avant qu’il serait à nouveau candidat à la mairie.

Bien que Richard Perreault ait pris la décision de prendre sa retraite bien avant le décès de Guy Frigon, que cette situation n’a fait qu’en retarder l’annonce, Florent Gravel croit au contraire que le départ précipité de Guy Frigon a aussi influencé sa décision, lui qui, dit-il, était «un conseiller municipal hors pair».

«Guy Frigon a fait toute une job comme conseiller, insiste Florent Gravel. Il était un élément important du Vrai Blainville. C’est une grande perte pour Blainville et je tiens à offrir mes sympathies à sa famille».

Déception

Florent Gravel ne le nie pas. Il aimait se «coltailler» avec Richard Perreault. Il est déçu de savoir qu’il n’en aura plus l’occasion.

«Je l’aurais questionné au sujet de plusieurs dossiers si nous avions fait campagne, dont le compte de taxes des contribuables qu’il n’a pas réduit en pandémie, sachant que Blainville avait d’importants surplus».

M. Gravel aurait aussi aimé discuter de l’avenir du parc équestre, de l’augmentation des salaires des conseillers municipaux, du Centre d’excellence Sports Rousseau, situé à Boisbriand, mais qui appartient pourtant à Blainville, et de certaines nominations à des postes clés de la Ville.

«Ce sont des sujets que j’aurais abordé en campagne électorale et ça me désole de savoir que je ne pourrai en discuter avec lui car M. Perreault a décidé de prendre sa retraite».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top