- PUBLICITÉ -
COVID-19, rentrée scolaire, Santé publique, Laurentides

L’équipe du Dr Éric Goyer aura un œil attentif sur la prochaine rentrée scolaire.

Une rentrée scolaire sous surveillance

Direction de la santé publique

Il n’y a pas uniquement les enfants, leurs parents ainsi que les gens du domaine de l’éducation qui préparent la prochaine année scolaire.

C’est le cas également de la Direction de la santé publique des Laurentides qui multiplie les démarches pour s’assurer que la rentrée des prochains jours se fasse dans les meilleures conditions possibles.

Deux rentrées

C’est ce qu’a confié le Dr Éric Goyer, directeur de la Santé publique des Laurentides, au cours d’une conférence téléphonique du Centre intégré de santé et de Services sociaux (CISSS) des Laurentides, jeudi dernier.

En fait, il faut parler de deux rentrées distinctes; celle du nord de la région (y inclue la MRC de la Rivière-du-Nord) où les élèves sont de retour en classe après y avoir passé quelques semaines au printemps dernier, et celle pour les villes et municipalités du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) qui inclue, entre autres, les MRC de Mirabel, Thérèse-de Blainville et Deux-Montagnes, pour lesquelles les élèves ne sont pas retournés en classe depuis la fermeture des écoles au début de la pandémie de la COVID-19.

D’ailleurs, disait le Dr Goyer, l’expérience du printemps dernier dans les écoles qui ont rouvert leurs portes «a permis de roder ce qui fonctionnait et ce qui fonctionnait moins bien».

Autre contexte

Il faut bien dire que les circonstances ne sont pas les mêmes qu’il y a quelques mois, comme le faisait remarquer le Dr Goyer, jeudi.

On relevait, soulignait-il, quelque 28 cas en sept jours, alors qu’on parlait de «40 à 50 cas par jour, pendant la pandémie».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top