- PUBLICITÉ -
Une politique qui s’inscrit dans la continuité

(Photo Michel Chartrand)

Une politique qui s’inscrit dans la continuité

Politique environnementale de la Ville de Sainte-Thérèse

La Ville de Sainte-Thérèse a procédé, cette semaine, au lancement de sa politique environnementale.

«Cette Politique démontre notre volonté de maintenir nos acquis, mais également d’innover par nos objectifs. La protection de l’environnement est une priorité pour Sainte-Thérèse et plusieurs gestes viennent confirmer notre désir de poursuivre nos actions. Au cours des dernières années, la Ville a mis en place de nombreuses initiatives en matière d’environnement», a fait valoir la mairesse Sylvie Surprenant aux nombreuses personnes réunies pour l’occasion.

Élaborée par la Commission de l’environnement et adoptée le 2 août dernier par les élus, la Politique constitue une première étape vers des actions concrètes. «Une première étape, mais pas un point de départ», a stipulé à son tour Normand Rousseau, faisant allusion aux nombreux gestes et initiatives déjà mis de l’avant par la Ville en matière d’environnement.

Comme l’acquisition de 250 récupérateurs d’eau de pluie offerts aux citoyens. «L’annonce est parue dans les journaux, le week-end dernier, et déjà, le lundi matin, il ne restait plus de bacs», a annoncé M. Rousseau. Une seconde commande sera déposée par la Ville mais sans garantie pour le moment.

À ceci s’ajoute, entre autres, le programme Vous ne roulez pas? Coupez le moteur!, l’adhésion de la Ville au programme Climat-Municipalités, la récente plantation de 500 arbres au Jardin des Sources, la mise sur pied des Journées Vertes, la patrouille environnement en vélo et autres.

Lors de cette présentation, le conseiller Luc Vézina a aussi rappelé que la Ville, depuis une dizaine d’années, avait pris l’initiative d’installer des égouts pluviaux pour chaque nouvelle rue ou à chaque réfection d’infrastructures, et ce, malgré qu’aucune subvention ne soit accordée pour la pose de ces conduites. Conséquemment, d’ici 30 ou 40 ans, la ville de Sainte-Thérèse sera dotée d’un réseau pluvial complètement séparé du réseau d’aqueduc. «Cette préoccupation est déjà reconnue et elle est aussi présente dans la politique», a-t-il soutenu.

Six thèmes, une même volonté

C’est donc autour de six thèmes que s’articule cette nouvelle politique, soit l’air, l’eau, le sol, la qualité de vie, les matières résiduelles et l’efficacité énergétique. C’est à partir de ces mêmes thèmes que sera élaboré un plan d’action. «Dès la prochaine rencontre, les membres de la Commission environnement devront débuter le diagnostic de chacun des thèmes retenus. Par la suite, des actions concrètes seront identifiées et des interventions au niveau du budget seront effectuées», a expliqué M. Rousseau.

La Commission de l’environnement devient donc le maître d’œuvre de cette politique en assurant le suivi des recommandations et des résultats qui en découleront, conformément aux attentes. «En vue d’atteindre les objectifs fixés, la Ville compte sur la participation des employés municipaux, mais également sur celle des citoyens, des entreprises et des institutions publiques. Pour faire de ce projet une réussite collective, tous doivent être prêts à relever ce grand défi», a conclu la mairesse. Produite de façon écoresponsable et imprimée sur du papier 100 % recyclé, avec un procédé sans chlore et en peu de copies, la Politique est disponible dans son intégralité sur le site Web de la Ville, au [www.sainte-therese.qc.ca] et dans les différents bâtiments municipaux.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top