- PUBLICITÉ -
Une plateforme pour favoriser l’estime de soi chez les adolescentes

Nous reconnaissons les blogueuses sélectionnées dans le cadre du projet «La deMOIs’aile», en compagnie de la fondatrice Marie-Ève D’Amours, de l’enseignante Isabelle Marineau, ainsi que de Roxanne Dinel, intervenante pour le Carrefour jeunesse-emploi de Mirabel.

Une plateforme pour favoriser l’estime de soi chez les adolescentes

«La deMOIs’aile»

Un lancement a eu lieu, le vendredi 8 février, à la bibliothèque de l’école secondaire de Mirabel (ESM), moment où la fondatrice du projet «La deMOIs’aile» , Marie-Ève D’Amours, a rencontré des étudiantes sélectionnées pour faire partie de sa nouvelle initiative, à titre de blogueuses.

«La deMOIs’aile» est, en fait, une plateforme Web qui a été conçue pour les adolescentes de 12 à 17 ans, dans le but de favoriser le fondement de l’estime de soi, en leur offrant la chance de vivre une expérience unique, soit celle d’être blogueuse.

Soulignons d’ailleurs que ces jeunes filles sélectionnées ont été rencontrées en marge d’une conférence offerte à des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire, ayant justement comme sujet l’estime de soi. Celle-ci se tenait le lundi 18 janvier.

Ces adolescentes ont ensuite eu la chance de faire parvenir leurs candidatures pour ainsi espérer faire partie de cette équipe de blogueuses.

Le lancement

Le dernier événement a attiré, de son côté, bon nombre de jeunes et s’est déroulé en présence de la coordonnatrice du projet, Roxanne Dinel, intervenante pour le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Mirabel, et de l’enseignante de l’ESM, également responsable du projet à l’école, Isabelle Marineau.

L’instigatrice, Marie-Ève D’Amours, était aussi sur place pour échanger avec les nouvelles recrues.

«L’initiative est présentement mise en place dans les écoles secondaires de la Commission scolaire des Laurentides. Nous venons tout juste d’intégrer la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord et nous sommes également en traitement au niveau de plusieurs institutions dans la province» , d’expliquer cette dernière.

«Nous travaillons d’ailleurs en étroite collaboration avec une équipe de chercheurs universitaires de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), ajoute-t-elle. Une étudiante de maîtrise en psychoéducation fait de “La deMOIs’aile” son projet de mémoire. Cette évaluation, implantée à l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin, comprend 21 filles de 4e et 5e secondaire. Celle-ci consiste à une évaluation des effets du programme ainsi que l’impact gravitant autour du projet.»

Des effets bénéfiques

En s’ouvrant sur la réalité des adolescentes, on voit ressortir, dans les textes, la pression sociale, l’anxiété, la surperformance, l’image corporelle, l’estime de soi, bref, plusieurs questionnements et prises de conscience vécus au niveau identitaire par ces jeunes filles du secondaire.

Aux dires du site lui-même, on offre la possibilité aux jeunes filles de s’exprimer librement par un médium d’actualité qu’est le «blog» . Avec le projet «La deMOIs’aile» , on mise sur le partage d’articles montrant du vécu, tout en demeurant dans «l’authenticité, la vérité et l’unicité» . C’est un peu comme un «journal intime» que l’on a envie de partager ouvertement.

«Pour moi, c’est la meilleure thérapie possible. J’ai déjà commencé à écrire par moi-même, sur des sujets qui me touchent et que j’ai vécus personnellement. J’ai vu que ça apportait du bien aux gens. On n’est pas portées à en parler, mais nous ne sommes pas seules à vivre ces expériences» , mentionne d’ailleurs l’une des blogueuses choisie.

«Ça m’a toujours intéressé de partager mes expériences. Je sais que je veux avoir un impact sur les gens, avec mes mots. J’espère donc qu’ils ont un impact positif!» , de renchérir une autre d’entre elles.

Plusieurs sujets sont abordés par ces jeunes filles inspirantes de l’ESM, soit la maladie mentale, les moyens d’enrayer des pensées négatives ou l’intimidation vécue dans le cadre scolaire par exemple.

Alors, si le cœur vous en dit, il est possible de lire ces jeunes blogueuses et d’en apprendre plus sur ce merveilleux projet, via le lien [http://www.lademoisaile.ca].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top