- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Une pétition est initiée par Kimberley Labrecque: un monument aux travailleurs décédés ou blessés au travail?

Comme l’an dernier, Kimberley Labrecque, dont le conjoint Fabien Guindon est décédé au mois d’octobre 2007 après avoir été enseveli dans la tranchée dans laquelle il travaillait pour le compte de la Municipalité d’Oka, sera présente à l’Assemblée nationale le jeudi 26 avril prochain afin de souligner le Jour commémoratif des personnes décédées et blessées au travail.

En plus de promouvoir l’organisme Fil de vie, qui apporte un soutien aux familles victimes d’une tragédie du travail, Mme Labrecque, une résidante de Pointe-Calumet, profitera de cette halte à l’Assemblée nationale pour distribuer des rubans jaunes aux députés en signe de reconnaissance aux travailleurs et travailleuses touchés par une tragédie du travail. Ces rubans jaunes sont aussi un signe de prévention des accidents de travail.

Également, le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette, déposera cette même journée une pétition que Mme Labrecque a initiée afin de demander à l’Assemblée nationale qu’un monument soit érigé sur la colline Parlementaire en mémoire des travailleurs et travailleuses décédés et blessés au travail.

Il est toujours possible d’appuyer et de signer cette pétition en se rendant sur le site [www.fabienguindon.com], puis en cliquant sur l’onglet <Pétition>, tout en haut de la page d’accueil du site Web en question.

Enfin, Mme Labrecque a demandé au député Charette de faire en sorte qu’une minute de silence soit observée par l’Assemblée nationale «en mémoire de ces travailleurs et travailleuses qui ont perdu leur vie en tentant de la gagner». M. Charette a accepté de mener cette démarche.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top