- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Une pétition de plus de 1 000 noms

Garde en caserne 24 heures par jour à Blainville

La pétition initiée par l’organisation politique Notre Blainville en octobre dernier et sommant le maire de Blainville, François Cantin, d’accélérer le processus de la garde en caserne 24 heures par jour et comportant jusqu’ici environ un millier de signatures de citoyens interpellés sera déposée auprès des membres du conseil municipal incessamment.

C’est ce qu’ont confirmé le conseiller du quartier des Hirondelles, Louis Lamarre, et le chef du parti Notre Blainville, Florent Gravel.

Pour le numéro un de l’organisation, l’annonce récente en grande pompe, par l’équipe du maire Cantin, d’un surplus de 3 417 000 $ et d’une ristourne sur les comptes de taxes de 1 172 000 $ dénote le peu d’intérêt du maire Cantin pour la sécurité de ses citoyens.

- Publicité -

«Le maire aime plutôt parler de statistiques probables au lieu de mieux protéger ses commettants. Ce n’est pas parce que Blainville n’a pas les moyens de se l’offrir, cette protection incendie 24/7. À titre d’exemple, cette ristourne représentera deux sous du 100 $ d’évaluation sur le compte de taxes en 2012, ce qui équivaut à un rabais de 60 $ pour une maison évaluée à 300 000 $. La question est fort simple, que fait-on avec 60 $ individuellement ou que fait-on avec 1 172 000 $ collectivement? Mon choix, c’est un investissement massif dans la sécurité des citoyens», de scander Florent Gravel.

«L’année dernière, des citoyens sont venus en séance de conseil afin de sensibiliser le maire à ce qu’ils avaient vécu et M. Cantin a fait la sourde oreille en leur présentant un plat de statistiques et poussant même l’odieux jusqu’à leur dire qu’ils avaient passé au feu à la mauvaise heure», précise-t-il en conclusion.

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top