- PUBLICITÉ -
Une pensée réconfortante pour les plus démunis de Sainte-Thérèse

Photo Nicolas T. Parent

Le propriétaire du restaurant B’Oeuf de Sainte-Thérèse, Pierre Berne.

Une pensée réconfortante pour les plus démunis de Sainte-Thérèse

Restaurant B’Oeuf

Pierre Berne, propriétaire du restaurant B’Oeuf, situé sur la rue Sicard, à Sainte-Thérèse, reprend encore cette année l’organisation d’une collecte hors de l’ordinaire à la veille du temps des Fêtes. Ce projet a pour principale mission de réconforter les moins nantis du secteur de la ville de Sainte-Thérèse.

Les habitués de l’endroit et les nouveaux clients qui souhaitent encourager M. Berne dans ses démarches sont conviés à visiter le restaurant, non loin de la Plaza Sainte-Thérèse, pour manger un bon repas et faire un don.

La formule est la suivante: les clients achètent un café, des rôties ou un repas, lesquels seront éventuellement servis à une autre personne qui ne peut pas se permettre de manger en restaurant, faute de moyens.

Une fois le don alimentaire complété, un billet est accroché sur un babillard. La famille ou l’individu démuni pourra prendre un «ticket» et se présenter à la caisse. Un café ou un repas leur serait servi, dépendamment de ce qui est affiché sur le petit papier sélectionné.

Une réalité implantée à Sainte-Thérèse

Il s’agissait, l’année dernière, d’une première expérience du genre pour Pierre Berne, à son restaurant thérésien. Voyant le bien qu’il apporte aux gens dans le besoin, il a décidé d’afficher son fameux babillard à l’année.

«Tu ne vois pas des gens dans la rue, à Sainte-Thérèse, comme c’est le cas à Montréal par exemple. C’est différent ici, mais la pauvreté existe!» , de lancer celui qui, bien entendu, voit des gens dans une situation précaire visiter son restaurant.

«Je ne comprend pas qu’aujourd’hui, au Québec, des gens souffrent de la faim! Ce n’est pas normal qu’il y ait des enfants et des parents dans cette situation, dans un pays comme le nôtre, ajoute le propriétaire. Je veux juste donner. Je ne veux rien en retour.»

Distribution de lunchs

Cela dit, Pierre Berne a un autre projet en tête, souhaitant pousser davantage l’initiative, en offrant une pensée chaleureuse à ces gens à la veille de Noël: «Cette année, je veux donner des lunchs à ces personnes le 24 décembre, ce qui comprendrait des sandwichs, des bouteilles d’eau… le tout serait dans un sac en papier. Les gens viendraient directement au restaurant.»

Toute personne est invitée au fameux restaurant pour y faire un don et une différence. Il suffit simplement de se présenter au 250, rue Sicard, non loin de la Plaza Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top