- PUBLICITÉ -

Les cols bleus et cols blancs de Bois-des-Filion ont pris part à ce mouvement de solidarité.

Les cols bleus de Lorraine ont, eux aussi, témoigné leur appui aux travailleurs de l’éducation, de la santé et des services sociaux.

Une pause-manifestation en hommage aux travailleurs de première ligne

À Bois-des-Filion et Lorraine

Ce jeudi 12 novembre, à 10 h, les cols bleus et cols blancs de Bois-des-Filion, de même que les cols bleus de Lorraine, ont participé au mouvement «Le Québec en pause», organisé par la FTQ pour appuyer leurs consoeurs et confrères de l’éducation, la santé et les services sociaux. Il s’agissait d’une pause-manifestation de 15 minutes pour dire merci à ceux et celles qui sont en première ligne contre la COVID-19 et qui réclament de meilleures conditions de travail.

Les rassemblements se sont déroulés devant les garages municipaux des deux villes. Les employés de Bois-des-Filion sont membres de la section locale 4492 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Quant à ceux de Lorraine, ils relèvent de la section locale 2129 du SCFP.

«Depuis mars dernier, au Québec, nous sommes tous mobilisés dans la lutte contre la COVID-19, particulièrement en santé et en éducation. Dans ces secteurs, à ce jour, au moins 18 000 personnes ont été contaminées, principalement en santé; 12 sont décédées. Nous ne pouvons rester indifférents à leurs sacrifices. Il faut également saluer ceux et celles qui, dans tous les milieux de travail, se sont dévoués, bien souvent au risque de leur santé, pour prendre soin de notre population. C’est ensemble et solidaires que nous combattons la pandémie», a déclaré le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Reconnaître le dévouement et le travail des hommes et des femmes du secteur public, c’est aussi, entre autres, leur donner de bonnes conditions d’exercice d’emploi et bonifier leur rémunération, souligne-t-il.

«Malheureusement, il n’y a pas encore d’entente alors que nous avons proposé des solutions concrètes pour améliorer les services publics. Québec se prépare à investir 14 milliards de dollars dans le béton. On ne laisse pas les infrastructures se dégrader, alors pourquoi on laisse les services publics s’effondrer», de demander Daniel Boyer.

Comptant près de 122 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit environ 35 090 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants: les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top