- PUBLICITÉ -
Une invitation à inscrire son nom en «Héritage»

(Photo Réal Boyer)

Une invitation à inscrire son nom en «Héritage»

Pour la sauvegarde et la restauration du patrimoine religieux de Sainte-Anne-des-Plaines

Depuis un peu plus d’un an maintenant, l’organisme Héritage Anneplainois s’active à trouver des idées de financement afin d’assurer la sauvegarde et la restauration du patrimoine religieux de Sainte-Anne-des-Plaines, à savoir son église et son presbytère.

Déjà, plusieurs activités ont été offertes, dont le spectacle-bénéfice de Gregory Charles et la possibilité d’adhérer en tant que membre à l’organisme. Une prochaine activité, en l’occurrence un souper-conférence avec Jacques Lacoursière, se tiendra le 23 avril (et non le 16, comme initialement annoncé).

En décembre dernier, une nouvelle idée a germé dans la tête d’un citoyen, Yves Lauzon, nommé depuis directeur du financement de l’organisme. «J’ai eu une idée de fou», résumait ce dernier lors de l’annonce officielle du projet, la semaine dernière. Il s’agit en fait d’une stratégie de financement qui vise à promouvoir et rechercher des dons de 1 000 $ et plus. Comment? En aménageant une place et un monument commémoratif à l’avant de l’église, du côté du stationnement. Une place qui aura pour nom: Le Parvis de l’Héritage.

- Publicité -

Dons et modalités

«Chaque don de 1 000 $ donnera droit à l’inscription d’un nom sur le monument. Toute personne vivante ou décédée, originaire ou non de Sainte-Anne-des-Plaines, résidante ou non-résidante, qui versera ou pour qui une autre personne versera une somme de 1 000 $ pourra avoir son nom inscrit sur le monument», a-t-il expliqué.

De plus, les personnes ayant déjà contribué à leur carte de membre verront leurs dons comptabilisés pour l’accumulation du 1 000 $. «Nous sommes bien conscients qu’un montant de 1 000 $ représente une somme importante. Alors, afin de favoriser l’inscription des noms sur le monument, nous avons mis sur pied un programme souple de contribution. Un donateur pourra échelonner sa contribution sur une période allant jusqu’à quatre ans», a-t-il fait savoir.

À ce jour, 21 personnes ont déjà payé leur contribution de 1 000 $ et attendent l’érection du monument, prévue ce printemps, sitôt la période de dégel terminée, afin de voir leur nom inscrit sur les plaques qui y seront fixées.

Rappelons que c’est en 1899 que les gens de Sainte-Anne-des-Plaines, environ 1 700 âmes, ont choisi de manifester leur foi de manière ostentatoire en construisant l’église, soit environ 345 familles qui se sont unies pour le financement (72 000 $ sur 20 ans) et la construction de l’édifice.

Aujourd’hui, le temps ayant fait son œuvre, des travaux de restauration et de réparation importants et essentiels à la sauvegarde du bâtiment sont à réaliser. On parle d’un coût d’environ 2,3 millions de dollars, selon l’étude réalisée en juin 2008 par l’architecte Jean-Marc Coursol. Des subventions allant jusqu’à 70 % des coûts pourront être obtenues, sous condition que le milieu amasse le reste, dans ce cas-ci environ 600 000 $. «Amasser 600 000 $ à coup de 10 $ est une tâche laborieuse. Pourtant, quand on y pense, 600 000 $, ce ne sont que 600 dons de 1 000 $», a conclu M. Lauzon.

Pour plus d’information, le site Web [www.heritageanneplainois.org] devrait être en ligne au cours des prochaines semaines.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top