- PUBLICITÉ -
Une fête et des surprises pour plus de soixante enfants

Photo Nicolas T. Parent

Voici un échantillon de bénévoles généreux qui offre du temps précieux à l’organisme Le petit peuple, de Blainville.

Photo Nicolas T. Parent

Papa Noël était attendu à Blainville, dans le cadre d’un rassemblement des Fêtes dédié à des dizaines d’enfants.

Une fête et des surprises pour plus de soixante enfants

Le père Noël était (très) attendu à Blainville

L’organisme communautaire Le petit peuple a récidivé, cette année, en tenant un rassemblement des Fêtes dans ses locaux situés sur le boulevard Curé-Labelle, le samedi 7 décembre, en journée. On conviait les gens de tous âges, dont plus d’une soixantaine d’enfants de familles défavorisées, dans le cadre d’un repas parsemé de surprises, de joie, de rires, de petites et grandes attentions.

«Un bel événement encore une fois cette année, une participation remarquable, de s’étonner Terence Fréchette, impliqué au sein de l’organisme de Blainville. Nous avons reçu des dons en cadeau de la part de la communauté, de citoyens très généreux. Ils connaissent l’événement. Ça fait plein d’heureux et on le voit d’année en année. Il ne manque pas de gens pour venir célébrer les Fêtes!»

Bricolage, jeux à l’extérieur, maquillage et dîner festif étaient au menu. Le tout ne pouvait pas avoir lieu sans l’apport dévoué de bénévoles, des membres de l’organisation locale, mais surtout de partenaires, donateurs et commanditaires. On tient à remercier l’entreprise IGA, propriété de la famille Girard, la Ville de Blainville, ainsi que les institutions qui ont contribué financièrement. On peut penser à la Société d’entraide familiale de Sainte-Thérèse, par exemple, qui a offert une somme généreuse, qui sert à la tenue de ce rendez-vous dédié aux démunis.

«C’est important de remercier ces gens et ces partenaires qui sont si généreux. Les bénévoles ont d’ailleurs grandement aidé lors de la dernière semaine, lors d’un blitz final. C’est tellement précieux! Il s’agit d’un travail d’équipe; organiser le tout, trier les cadeaux pour les jeunes dépendamment de leur âge, qu’il s’agissent de garçons ou de filles.»

L’équipe du «Petit peuple» travaille certainement fort. Les rires et les visages émerveillés sont, pour eux, la meilleure des récompenses, à la fin de l’histoire.

Une réalité encrée

Des bénévoles déguisés en lutin amusaient les plus jeunes dans la grande salle au rez-de-chaussée. Les personnes impliquées à l’organisation de l’activité étaient visiblement heureuses de voir autant d’enfants réjouis!

Il faut le rappeler. Aux dires des organisateurs, d’un autre côté, cette popularité agit tel un son de cloche à prendre en considération. On le voit bien. Les familles dans le besoin sont plus nombreuses que dans les années antérieures. La pauvreté à Blainville est une réalité moins visible qu’à d’autres endroits, mais assez bien encrée.

Comme mentionné, c’est plusieurs dizaines de personnes qui participent à l’activité. Une poignée d’entre eux est référée par d’autres organismes locaux de la région.

Père Noël!

«Il s’agit ici du moment phare de la journée. Les jeunes ont tellement hâte de le voir!»

En effet, comme chaque année, le père Noël rend une visite bien spéciale aux jeunes, lui qui est attendu toujours avec autant de fébrilité. Les jouets nombreux, offerts par les donateurs généreux et remis par le personnage barbu, sont usagés ou neufs. On assure que les dons, de toutes sortes, font une différence réelle dans la vie des familles participantes.

L’activité, de son côté, agit telle une dose de chaleur pour tous, que ce soit pour les bénévoles, pour les collaborateurs et pour ces maisonnées qui en avaient grand besoin.

Enfin, pour plus de renseignements concernant l’organisme communautaire du nom Le petit peuple, il suffit de visiter le [http://www.lepetitpeuple.org/].

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top