- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Une campagne pour réduire l’enfouissement: le CRE Laurentides invite la région à en faire plus

Le Conseil régional de l’environnement (CRE) des Laurentides invite la population à profiter de la Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) pour réduire encore plus ses matières résiduelles. Cette grande campagne, organisée par Zéro déchet Québec, fête ses 20 ans cette année et se déroule du 17 au 25 octobre à travers toute la province.

Selon le dernier bilan de la gestion des matières résiduelles au Québec (2018) de RECYC-QUÉBEC, 697 kg de matières résiduelles ont été éliminées par habitant. Bien que ce chiffre constitue une diminution par rapport au dernier bilan de 2015, trop de matières réutilisables, recyclables et valorisables sont encore enfouies. En effet, le bilan mentionne que 36 % des matières recyclables et 65 % des matières organiques sont encore jetées à la maison.

Dans les institutions, commerces et industries (ICI) participant à la collecte sélective des municipalités, les chiffres démontrent que seulement 18 % des matières recyclables sont acheminées dans un centre de tri et qu’uniquement 5 % des matières organiques sont dirigées vers une plateforme de compostage. Il est évident que le Québec doit poursuivre ses efforts dans le détournement de ces matières à très grande valeur.

Des outils pour savoir comment faire

La SQRD est une belle occasion d’adopter de bonnes habitudes et de mettre en place des mesures pour faciliter le détournement des matières de l’enfouissement. Le site de la SQRD offre d’ailleurs de nombreux outils pour encadrer les gens dans leurs efforts de consommation responsable et de réduction des déchets en préconisant la hiérarchie des 3RV, soit la réduction à la source, le réemploi des produits, le recyclage des matières et, finalement, la valorisation (qui, comme le compostage, transforme complètement la nature de la matière).

De son côté, le programme de certification ICI ON RECYCLE + de Recyc-Québec met à la disposition des ICI des outils et du matériel pour une gestion responsable des matières résiduelles. Ce programme de certification permet d’atteindre différents niveaux, selon les initiatives mises en place par l’organisation pour réduire à la source la quantité de matières générées et ses performances de détournement. Fier d’avoir été attesté niveau Élite en 2019, le CRE Laurentides tient également à souligner la réussite des 27 ICI de la région, certifiées par le programme.

Accompagner les ICI pour aller encore plus loin

Puisque les institutions, commerces et industries représentent un secteur où le potentiel de détournement est très important, le CRE Laurentides, offre à ceux situés dans la MRC de la Rivière-du-Nord un service d’accompagnement afin de les aider à instaurer de meilleures pratiques pour gérer leurs matières résiduelles.

Le CRE Laurentides a développé une façon de faire qui permet d’abord de collecter des données sur les matières générées, les matières détournées et les matières enfouies, pour ensuite identifier les besoins de l’ICI et l’aider dans sa démarche de réduction des déchets. Une première phase d’accompagnements a été réalisée dans un projet mené en collaboration avec Développement durable Rivière-du-Nord (DDRDN) et la MRC Rivière-du-Nord, et une seconde est en cours, dans le cadre du projet Mission Recyclage Compostage Laurentides porté par Synergie économique Laurentides. L’accompagnement s’adresse autant aux ICI qui désirent amorcer une démarche qu’à celles qui sont déjà bien avancées mais qui souhaitent aller plus loin.

L’expérience du CRE Laurentides a permis de démontrer que les ICI ont souvent besoin d’un service d’accompagnement pour opérer les changements nécessaires. «La gestion des matières résiduelles n’est pas la mission première d’une organisation. C’est un peu comme un mal nécessaire, de sorte qu’elle ne sait pas toujours par où commencer pour améliorer ses pratiques», indique Isabelle St-Germain, directrice projets et communications au CRE Laurentides.

Depuis que le CRE Laurentides fait ces accompagnements, un peu plus d’une quinzaine d’ICI ont modifié leurs pratiques et adapté leurs installations, ou sont en voie de le faire. À terme, cela permettra ainsi de détourner annuellement près de 200 tonnes supplémentaires de matières recyclables et près de 350 tonnes de matières organiques.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top