- PUBLICITÉ -
Une bâtisse d’envergure est projetée

Une Bâtisse D’envergure Est Projetée

Une bâtisse d’envergure est projetée

Centre jeunesse des Laurentides

La Ville de Saint-Jérôme perdra-t-elle trois composantes importantes du Centre jeunesse des Laurentides au profit d’une autre municipalité?

La Ville de Saint-Jérôme perdra-t-elle trois composantes importantes du Centre jeunesse des Laurentides au profit d’une autre municipalité?

C’est la question qu’on est en droit de se poser à la lumière d’informations obtenues par Infos Laurentides.

Selon le scénario dont on nous a fait part, des services du Centre jeunesse pourraient être relocalisés dans un bâtiment d’envergure (on parlerait d’un projet évalué à entre 80 et 100 M$) qui pourrait être construit ailleurs dans la région.

Dans le cas de Saint-Jérôme, on parlerait notamment de la fermeture du campus de Saint-Jérôme, localisé sur la rue Castonguay, des installations du Centre jeunesse du 358, rue Laviolette, et du siège social de l’organisme que l’on retrouve aux Galeries des Laurentides.

S’ajouteraient, semble-t-il, le campus localisé à Sainte-Sophie, sur le chemin du Lac Bertrand, et d’autres composantes.

Des terrains

Toujours selon les informations colligées, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides de qui relève le Centre jeunesse des Laurentides aurait reçu de nombreuses propositions de terrains (dont 11 de la Ville de Saint-Jérôme).

On aurait écarté, entres autres, nous dit-on, celle du terrain où on trouvait jadis la compagnie Mueller, sur la rue Castonguay, à Saint-Jérôme. Une offre qui, selon certains, était pleine de sens du fait que ledit terrain se trouve à proximité du palais de justice de Saint-Jérôme.

D’autres terrains sont proposés dont, notamment, un à Blainville et un autre à Sainte-Thérèse.

Selon Yves St-Onge, directeur général adjoint au CISSS des Laurentides, il serait trop tôt pour spéculer sur quoi que ce soit. Même s’il confirme que le méga-projet est à l’étude.

«Nous étudions encore différents sites, dont certains nous appartiennent. La décision n’est pas prise encore. Elle devrait l’être au printemps. Nous avons encore du temps…» , de nous dire M.St-Onge, au cours d’une entrevue lundi dernier.

Pôle régional

Quant au maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, l’hypothèse de fermer des installations de Saint-Jérôme ne tient vraiment pas la route.

«Nous dénonçons totalement cela…» , a dit M. Maher, lorsqu’interrogé par Infos Laurentides. «Saint-Jérôme est un pôle régional avec un service de police autonome et le palais de justice (indispensable dans le dossier qui nous concerne). Ça prend un endroit structuré pour un tel service…»

Retour du projet?

L’idée d’un nouveau centre d’hébergement du Centre jeunesse des Laurentides n’est pas nouvelle en soi.

Des recherches nous ont permis d’apprendre qu’en juin 2013 la ministre responsable de la Protection de la jeunesse du temps, Véronique Hivon, était de passage au campus de la rue Castonguay, à Saint-Jérôme, pour annoncer la construction d’un tel complexe qui, selon les estimations de l’époque, aurait pu loger 122 jeunes.

Là aussi, on parlait d’intégrer au complexe le siège social du Centre jeunesse des Laurentides, localisé actuellement aux Galeries des Laurentides.

On estimait alors le projet à quelque 60 M$.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top