- PUBLICITÉ -
Rosemère, états financiers 2019

Les états financiers affichent un surplus budgétaire de 532 200 $, à Rosemère, représentant 1,6 % du budget de fonctionnement.

Un surplus de 532 200 $ à Rosemère

États financiers 2019

Conformément à la Loi sur les cités et villes, la Ville de Rosemère a déposé ses états financiers pour l’exercice se terminant le 31 décembre 2019. Les états financiers affichent un surplus budgétaire de 532 200 $, représentant 1,6 % du budget de fonctionnement. La Ville impute cet excédent budgétaire «à la saine gestion des finances publiques exercée et à des éléments non récurrents et variables», peut-on lire dans un communiqué.

Revenus de fonctionnement 

Le surplus dégagé en 2019 s’explique en grande partie par la vigueur du marché immobilier, indique-t-on. Les droits de mutation ont été supérieurs aux prévisions de l’ordre de 815 000 $. De plus, la Ville a réussi à obtenir un montant supplémentaire de 308 000 $ en subventions gouvernementales.

Dépenses de fonctionnement 

Sur le plan des dépenses additionnelles, notons que la quote-part pour le transport collectif a augmenté de 511 000 $. Quant à elles, les dépenses liées aux inondations et au verglas représentent 368 500 $. Les conditions météorologiques du printemps 2019 ayant été difficiles.

Il est également à noter que la Ville a réalisé en 2019 d’autres économies sur le plan des dépenses de l’ordre de 288 700 $.

Investissements dans le cadre de vie de la communauté 

L’année 2019 aura permis d’investir dans le cadre de vie des Rosemèrois. Notons, entre autres, des investissements dans la réhabilitation des infrastructures (égouts et aqueducs) pour un montant de 2 500 000 $. Les rues et les trottoirs ont également fait l’objet d’investissements de l’ordre de 826 000 $. Finalement, Rosemère a investi 410 000 $ dans l’éclairage de ses rues afin d’améliorer la sécurité des citoyens et citoyennes.

Un endettement collectif stable 

Au 31 décembre 2019, la dette attribuable à l’ensemble des citoyens se situait à 25,8 M$. «Comme nous l’avons toujours prôné, on constate que la dette à la charge de l’ensemble des citoyens est relativement stable», a commenté le maire Eric Westram.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top