- PUBLICITÉ -
Un nouveau chalet au parc Charbonneau

Photo Claude Desjardins

La Ville investit 3,5 millions dans la construction d’un nouveau bâtiment au parc Charbonneau.

Photo Claude Desjardins

L’accès au marécage Tylee est présentement interdit pour des motifs liés à la sécurité.

Un nouveau chalet au parc Charbonneau

Rosemère

Les élus rosemèrois ont adopté un règlement d’emprunt de 3 504 000 $ afin de financer la construction d’un chalet municipal au parc Charbonneau, somme qui servira également à l’aménagement paysager de la berge et du stationnement y donnant accès.

Lors de la séance ordinaire du lundi 13 janvier, le maire Westram a précisé que les plans étaient résolument avancés et qu’on avait privilégié un type d’architecture moderne, avec ajouts d’éléments environnementaux. On parle d’un bâtiment éco-responsable (dans la mesure du possible, précise-t-on) d’une superficie de 35 pieds sur 40 pieds, lequel s’élèvera sur l’ancien terrain de volleyball, à proximité de jeux d’eau.

Les citoyens y auront accès en toute saison, notamment l’hiver, pour y enfiler leurs patins au chaud, tout comme ils pourront y louer des embarcations nautiques en été. À ce propos, on prévoit que des activités seront développées sur la rivière des Mille Îles, en collaboration avec l’organisme Éco-Nature.

Le règlement d’emprunt prévoit aussi le financement de l’aménagement des berges afin de freiner l’érosion actuelle. Une revégétalisation est donc à prévoir en 2021, entre la digue et la rivière, dès qu’on aura obtenu l’aval du ministère de l’Environnement. Quant au chalet, les travaux de construction commenceront l’été prochain et se poursuivront jusqu’en 2021.

À noter que la Corporation de développement culturel et sportif de Rosemère (CDCSR) est partenaire du projet et s’engage à contribuer un montant annuel de 60 000 $ sur une période de 15 ans. La Ville tentera également de se prévaloir de l’aide financière provenant des différents programmes gouvernementaux.

Réparer ou reconstruire?

Par ailleurs, le conseil a adopté un règlement d’emprunt de 976 000 $ pour des travaux touchant une passerelle en bois sur laquelle déambulent les marcheurs, au marécage Tylee. La nature de ces travaux demeure à déterminer puisqu’on en est encore à évaluer si l’on procédera à une réfection ou une reconstruction. «Quoi qu’il en soit, nous procédons tout de suite à l’adoption du règlement d’emprunt pour nous assurer que cette passerelle soit prête le plus tôt possible» , de dire le maire.

Actuellement, l’accès à la passerelle du marécage Tylee est interdit.

Cols bleus et blancs

En vue de la négociation de la convention collective des cols bleus et blancs, la Ville de Rosemère a procédé à la nomination de Me Louis-Philippe Bourgeois, de la firme Dunton Rainville, à titre de porte-parole patronal dans ce dossier. La facture reliée à cette entente s’élève à 30 304 $, taxes en sus.

Abris d’hiver

On a également procédé à l’adoption du règlement 801 qui vient modifier la disposition relative aux abris d’hiver pour automobile et aux abris d’hiver pour accès piétonnier. Cette modification en permet désormais l’installation du 1er novembre au 1er mai (auparavant, la limite était fixée au 1er avril). On précise toutefois que, dès qu’il sera acquis que le beau temps s’est résolument installé, on vous incitera à démanteler vos installations hivernales.

En skis, à pied, en raquettes

Le maire de Rosemère a par ailleurs indiqué que les pistes de ski de fond, de raquette, tout comme les sentiers de randonnée pédestre sont désormais accessibles sur le site de l’ancien golf de Rosemère.

Les adeptes de ski de fond y trouveront une grande boucle couvrant la distance de 4,2 kilomètres, et une plus modeste faisant tout de même 3,5 kilomètres.

Les marcheurs pourront être accompagnés de leur chien, à condition qu’il soit tenu en laisse. Pour toute autre information, voyez la section sur le site Web de la Municipalité.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top