- PUBLICITÉ -
Un fléau en devenir? - Le cancer: en diminution ou en augmentation?

Malheureusement

Un fléau en devenir? – Le cancer: en diminution ou en augmentation?

Le nombre de cas de cancer augmente-t-il ou diminue-t-il dans le monde?

Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), on prévoit une augmentation de 45 % du nombre de décès par cancer dans le monde, entre 2007 et 2030 (de 7,9 à 11,5 millions). Il est attendu que le nombre de nouveaux cas pourrait passer de 11,3 millions en 2007 à 15,5 millions en 2030.

Parmi les différents types de cancers, notons que le cancer du poumon demeure toujours le plus meurtrier. Malheureusement, cette position devrait se maintenir jusqu’en 2030.

Il est à noter que certains cancers, comme ceux touchant la prostate, le sein ou le côlon, sont plus courants dans les pays développés, contrairement à ceux du foie, de l’estomac et du col de l’utérus qui sévissent davantage dans les pays en développement.

«Il y a 5 ans, l’âge médian des personnes atteintes de cancer était de 50 ans», note Louise Préfontaine, agente au service à la communauté de la Société canadienne du cancer. «Aujourd’hui, je vous dirai que c’est plutôt 40 ans. Pourquoi? Je ne saurais vous le dire. Peut-être que les services offerts à la Société canadienne du cancer sont davantage connus par la population? Est-ce que l’on ne dépisterait pas plus les tumeurs aujourd’hui?»

Il existe des liens entre l’apparition du cancer et un certain nombre de facteurs de risque. Parmi ceux-ci, soulignons un mode de vie malsain (consommation de tabac et d’alcool, alimentation inadéquate, sédentarité), exposition à des substances cancérogènes au travail (par exemple l’amiante) ou dans l’environnement (par exemple ultraviolets et rayonnements ionisants) et certaines infections (hépatite B, infection par le papillomavirus humain).

«On voit apparaître des cancers sur des parties du corps qu’on ne voyait pas avant. Je me souviens d’une jeune de 22 ans qui avait un cancer du muscle pectoral», rapporte pour sa part Claudine Tardif, coordonnatrice des services chez Sercan.

Au Canada, près d’un Canadien sur deux sera touché par le cancer au cours de sa vie. Soixante-dix pour cent des nouveaux cas de cancer et 83 % des décès par cancer touchent les personnes de 60 ans et plus. Plus de la moitié des cas nouvellement diagnostiqués seront des cancers du poumon, des cancers colorectaux, des cancers de la prostate et des cancers du sein. 

«De mon côté, je vois en augmentation des cancers de la peau, colorectal et du poumon. Chez les jeunes, c’est la leucémie», confirme Mme Tardif.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top