- PUBLICITÉ -
Un festin pour l’entraide communautaire

SourceURL:file://localhost/Volumes/Text/A)-TEXTES%20JOURNALISTES/%20TEXTES%20NOI%20et%20VMI/11%20novembre%202012/17%20et%2021%20novembre/RCbrunch_RGAB%20-C.doc Le Brunch du partage se déroulera dans une ambiance festive. De gauche à droite

Un festin pour l’entraide communautaire

24e Brunch du partage

Véritable tradition boisbriannaise, le Brunch du partage reviendra pour une 24e année, le dimanche 9 décembre, à l’école secondaire Jean-Jacques-Rousseau, située sur la rue Jean-Charles-Bonenfant, à Boisbriand, avec l’objectif d’amasser la somme de 15 000 $ pour l’organisme Le Relais.

Organisé par le Regroupement des gens d’affaires de Boisbriand (RGAB), ce repas aura des allures de festin communautaire grâce aux nombreux bénévoles qui se répartiront différentes tâches. Depuis quatre ans, IGA Daigle fait aussi sa part en offrant la nourriture pour l’équivalent de quelque 800 repas.

La présidente du RGAB, Linda Lapointe, promet un choix de déjeuners très généreux: plats chauds traditionnels, breuvages, fruits, fromages et viennoiseries. À volonté, bien sûr.

En plus de la collaboration de la Ville de Boisbriand, le RGAB a convaincu quelque 80 personnes de donner un peu de leur temps pour organiser le Brunch du partage. Les scouts, les cadets de la Marine et des élèves de l’Académie Sainte-Thérèse viendront eux aussi donner un coup de main. Même le père Noël passera faire un tour, promet-on. Et avec la musique de Noël choisie par l’Orchestre des cadets de la Ligue navale, il va sans dire que l’évènement caritatif se déroulera dans une ambiance festive.

Le RGAB versera l’argent amassé à l’organisme Le Relais, un organisme d’entraide qui offre une aide alimentaire aux démunis. En raison de sa récente existence, l’organisme ne reçoit aucun soutien financier gouvernemental et doit actuellement se tourner vers la générosité de la communauté pour assurer sa survie et poursuivre sa mission d’entraide. L’argent qu’il obtiendra grâce au brunch tombe à point.

«C’est tellement important comme geste, affirme Sophie Goldine-Kimpton,la directrice générale du Relais. Sans cette aide, nous n’arriverions pas à remplir tous les paniers de Noël que nous devons préparer. Nous répartirons aussi l’argent qui restera tout au long de l’année.»

Pour la présidente du RGAB, organiser une collecte de fonds pour un organisme communautaire au moins une fois par année est tout à fait normal. Cela fait partie de la mission des gens d’affaires, dit-elle.

«Ces organismes redonnent à la communauté et ce qu’ils font n’est pas toujours visible, souligne Mme Lapointe en parlant du Relais. Il peut arriver des situations ponctuelles dans ta vie où tu as besoin de la communauté. Si tu n’as jamais manqué de nourriture, tu es chanceux.»

Le coût du billet est de 10 $ par adulte et de 5 $ pour un enfant de moins de 12 ans. Les billets seront disponibles au siège social de la paroisse, au 305, de la Grande-Côte, à Boisbriand, à la Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville de Boisbriand, au Service des loisirs, aux succursales de IGA Daigle et aussi à la porte, le jour même de l’événement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top