- PUBLICITÉ -
Un évènement qui allie la fierté, l’esthétisme et le sport

(Photo Yves Déry)

Un évènement qui allie la fierté, l’esthétisme et le sport

21e Classique internationale de Blainville

La Classique internationale de Blainville est de retour pour une 21e année, sous la présidence d’honneur d’Alain Bolduc. Cette compétition équestre reconnue internationalement accueillera près de 1 000 chevaux au cours des deux semaines de compétition qui se dérouleront d’abord jusqu’au 12 juillet, puis du 15 au 19 juillet, au Parc équestre de Blainville.

«La Classique internationale de Blainville s’impose comme un évènement incontournable qui rappelle la tradition sportive et équestre de la municipalité», a affirmé Marie-Claude Collin, mairesse suppléante de Blainville.
«Le sport équestre est lié à la réputation de Blainville. Je suis heureux de constater qu’il y a eu un souci de conserver le cachet du parc équestre au fil des années», a poursuivi le député de Blainville, Daniel Ratthé.

Des cavaliers internationaux de saut d’obstacles venant du Canada, des États-Unis et d’Europe seront de la partie, dont des cavaliers de la région, tels que l’ex-Lorraine Laurie Bucci, championne canadienne en 2006 et l’Eustachois François Lamontagne, identifié Excellence par Sport Canada.

Des membres de l’équipe canadienne seront également sur place, dont la médaillée d’argent par équipe aux Jeux olympiques de Pékin, Jill Helsenwood, et le champion canadien, Kean White.

Parmi les évènements à signaler, notons le Grand prix Jumping du Québec, le 12 juillet. à 15 h 30; l’Ouvert FEI, le 17 juillet, à 17 h; le Derby de vitesse Challenge Desjardins, le 18 juillet, à 15 h; et la première épreuve qualificative de Coupe du Monde sur le circuit canadien, le 19 juillet à 15 h. Les parcours ont été dessinés par Robert et Pierre Jolicoeur.

Selon les estimations de la SODET, la Classique génère des retombées économiques dépassant largement 1 M$ par semaine sur le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville.
«Elles se mesurent concrètement en termes d’emplois, de dépenses promotionnelles, de frais de séjour pour les participants et d’achats variés chez les commerçants et les restaurateurs», a déclaré la mairesse suppléante.

Cette compétition est un sujet de fierté, une occasion de découvrir ou redécouvrir le site du Parc équestre et de stimuler l’élite sportive locale tout en offrant un «spectacle impressionnant», a-t-elle indiqué.
«Je voudrais insister sur le sentiment de fierté que les citoyens doivent avoir envers cette Classique. Notre site n’a rien à envier à d’autres au Canada», a souligné Diane Bourgeois, députée de Terrebonne-Blainville.

Le président d’honneur, Alain Bolduc, a ajouté que le parc devrait prendre plus de place au niveau canadien et international, compte tenu de la qualité des installations qu’il propose.

En l’absence d’un représentant du gouvernement québécois, le président de la Classique, Jean-Guy Chasle, a annoncé l’aide financière gouvernementale de 150 000 $ aux Concours hippiques de Blainville pour la réalisation et la promotion de la Classique internationale de Blainville. Cette subvention permettra notamment de distribuer un montant total de 275 000 $ en bourses lors des différentes épreuves de haut calibre.

D’autres activités sont au programme: le Relais chien-cheval (11 juillet), démonstration artistique de Méga-Gym (12 juillet), Relais cavaliers-artistes (18 juillet), Mini-récital des Chanteurs de Lorraine (19 juillet). Les samedis et dimanches, le coût d’entrée est de 8 $ par personne. C’est gratuit pour les enfants.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top