- PUBLICITÉ -
COVID-19, école secondaire Jean-Jacques-Rousseau, Boisbriand, finissants, événement symbolique

Les finissants de l’école Jean-Jacques-Rousseau ont pu se voir une dernière fois dans cet établissement où ils ont bouclé leurs études secondaires. (Photo courtoise école Jean-Jacques-Rousseau)

Les élèves étaient invités à signer le Mur du confinement. (Photo courtoise école Jean-Jacques-Rousseau)
On a fait le plein de sourires, en cette matinée du 23 juin. (Photo courtoise école Jean-Jacques-Rousseau)
Les élèves étaient accueillis par leurs enseignants qui ont signé avec plaisir l’album des finissants. (Photo courtoise école Jean-Jacques-Rousseau)

Un dernier passage pour les finissants de la COVID

École secondaire Jean-Jacques-Rousseau

La fin des études secondaires marque un passage important, à l’aube de la vie adulte, et le rituel par excellence demeure sans contredit le fameux bal des finissants. Pour des raisons évidentes, les élèves de la cohorte 2019-2020 en ont été privés. Malgré tout, les écoles de la région ont tenu des événements symboliques comme celui qui se déroulait à l’école Jean-Jacques-Rousseau, le mardi 23 juin.

Dans la matinée, les portes leur étaient ouvertes et les élèves, arborant leurs plus beaux atours (robes et tenues de bal qui auront finalement servi à quelque chose, coiffure et maquillage de circonstance), étaient d’abord accueillis par un comité formé de membres du personnel qu’il leur tendait leur album de finissants avant de les inviter à évoluer sur un tapis rouge surmonté d’une haie de ballons formant une arche.

Une réponse enthousiaste

On les prenait alors en photo avant de les guider vers la cafétéria où les attendaient leurs enseignants, à la fois pour signer leur album et leur souhaiter tout le meilleur du monde pour la suite des choses. Les finissants étaient par la suite invités à apposer leur paraphe sur une murale peinte aux couleurs de l’arc-en-ciel et appelée Le mur du confinement. Cette murale, a-t-on appris, sera vernie et conservée en permanence. Elle rappellera donc le passage de cette cohorte 2019-2020 à une période exceptionnelle de notre histoire. Les enseignants, la direction de l’école et les invités du jour, comme la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, et le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, sont également au nombre des signataires.

«Sur 126 finissants, il y en a peut-être une dizaine qui ne sont pas venus», constatait l’organisatrice de l’événement et technicienne en loisir, Sophie Turcotte-Milette, pour mesurer les succès d’un événement qui s’est déroulé dans une ambiance festive et joyeuse.

Celle-ci convenait tout de même que les mesures de distanciation sociales n’y ont pas été observées de la façon la plus stricte qu’on puisse imaginer. «La plupart des élèves s’étaient déjà rassemblés, durant le confinement, alors c’était un peu plus difficile de leur faire observer les règles. Mais pour tout le reste du personnel, la distance a été respectée», assure Mme Turcotte-Milette, notamment entre les élèves et les enseignants. Certains avaient un masque ou une visière, il y avait du gel désinfectant partout, bref, tout avait été mis à la disposition de ceux et celles qui demeurent préoccupés par la présence du virus.

Un souvenir joyeux

On retiendra surtout que les élèves se sont montrés reconnaissants à propos de cette attention qu’on leur portait. «Beaucoup nous ont dit que ça mettait un baume sur leur cœur. Ils étaient heureux de venir une dernière fois dans leur école, de voir leurs professeurs pour une dernière fois et d’y retrouver leurs amis. De penser à autre choses que la COVID-19. C’était très émotif», raconte Mme Turcotte-Milette qui en a profité pour faire le pleins de beaux sourires et de «mercis».

Outre cette dernière, les membres de la direction, les profs d’arts-plastiques et des élèves bénévoles ont participé à l’organisation de cette fête qui, à défaut de bal, aura été l’événement rassembleur qu’on avait souhaité et qui fera office de souvenir joyeux, dans des circonstances qui le furent un peu moins.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top