- PUBLICITÉ -
Linda Lapointe, Ramez Ayoub, Thérèse-De Blainville (circonscription fédérale), Rivière-des-Mille-Îles, élections fédérales, Justin Trudeau, PLC,

Linda Lapointe et Justin Trudeau, visiblement heureux de renouer. (Photo Adam Scotti_courtoisie)

Un coup de pouce de Justin Trudeau sur la Rive-Nord

Quelques heures après le déclenchement des élections

Avec l’objectif de faire élire, cette fois, un gouvernement libéral majoritaire, même s’il se garde bien de le dire ouvertement, le premier ministre sortant du Canada, Justin Trudeau, a demandé dimanche dernier, vers 10 h, la dissolution du Parlement, donnant ainsi le coup d’envoi à des élections fédérales qui connaîtront leur dénouement le lundi 20 septembre au soir.

Et pour obtenir un gouvernement majoritaire, le Parti libéral du Canada (PLC) compte bien récupérer quelques-unes des circonscriptions électorales perdues en 2019. Pas étonnant que le chef libéral se trouvait à Blainville, quelques heures à peine plus tard, pour un petit rassemblement à lequel ont pris part les ex-députés Linda Lapointe et Ramez Ayoub. Ceux-ci, rappelons-le, ont représenté, de 2015 à 2019, les circonscriptions de Rivière-des-Mille-Îles et Thérèse-De Blainville avant de les perdre aux mains des bloquistes Luc Desilets et Louise Chabot le soir du 21 octobre 2019 et tenteront, cette fois, de faire pencher le vote autrement.

Pendant environ une demi-heure, autour de 16 h 30, M. Trudeau a donc rencontré quelques militants avant de se diriger vers sa circonscription de Papineau où il a procédé au lancement de sa propre campagne électorale. Mentionnons que Justin Trudeau était également venu appuyer Mme Lapointe et M. Ayoub en 2019, mais à la toute fin de la campagne électorale.

Une candidate libérale très enthousiaste

Pour une, Linda Lapointe dit déjà être très active sur le terrain des quatre villes de Rivière-des-Mille-Îles et affirme que c’est avec «grand enthousiasme» qu’elle parcourra les quatre coins d’ici le 20 septembre.

«Je suis quelqu’un qui aime être sur le terrain et à l’écoute. J’aime aller à la rencontre de mes concitoyens et concitoyennes. Ça fait du bien de renouer avec le présentiel, de rencontrer les, alors que la vie revient de plus en plus à la normale», de dire, dans un communiqué de presse, celle qui réside dans Rivière-des-Mille-Îles depuis plus de 30 ans.

Disant avoir toujours eu et avoir toujours autant d’ambition pour sa circonscription, Mme Lapointe compte faire de la relance économique, de l’environnement, de la modernisation de la Loi sur les langues officielles et de la pénurie de main-d’œuvre ses dossiers prioritaires. «Ce sont des enjeux dont on me parle régulièrement sur le terrain et j’invite les citoyennes et citoyens à rester à l’affût, car au PLC, on aura des solutions claires et ambitieuses pour répondre aux enjeux de notre coin», d’indiquer l’ex-femme d’affaires.

Celle-ci se montre particulièrement fière que le gouvernement libéral sortant ait répondu «présent» pendant la pandémie, mais estime que le «travail ne s’arrête pas là». «Maintenant que l’on prépare la relance, je trouve opportun de sonder les électeurs sur le type de relance qu’ils souhaitent mettre de l’avant pour eux-mêmes, mais également pour les générations futures. Au PLC, on a un plan solide qui allie environnement et création de bons emplois ici dans la région», d’affirmer Mme Lapointe qui insiste sur l’importance, à ses yeux, «de voter pour retourner à la table des décisions».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top