- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un compte de taxes plus élevé pour les Boisbriannais

Le conseil municipal de Boisbriand a adopté, mardi soir, un budget de 56 140 000 $ pour l’année 2014. Il s’agit d’une hausse de 1,25 M$ par rapport à celui de l’année précédente et qui s’appuie sur le nouveau rôle d’évaluation foncière, lequel totalisera un peu plus de 3 G$.

Cette augmentation de dépenses entraîne une hausse du compte de taxes pour les propriétaires d’une résidence unifamiliale, les commerçants et les industriels. Celui des résidants augmente de 2,92 % en moyenne. Cette mesure vient évidemment réajuster la valeur moyenne d’une propriété à 279 400 $.

En tenant compte des différentes tarifications applicables, les propriétaires d’un immeuble commercial ou industriel évalué entre 500 000 $ et 3 M$ verront le compte de taxes varier de 3,02 % à 3,52 %.

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, affirme qu’elle n’avait pas le choix d’augmenter les taxes, puisqu’elle ne disposera pas du retour de la TVQ à 100 % tel que promis précédemment par le gouvernement Marois. Cette perte, explique‑t‑elle, se chiffre à un manque de 600 000 $ dans les coffres de la Ville. «Encore une fois, le gouvernement du Québec a refilé aux municipalités une partie de ses obligations, alors que nos responsabilités sont toujours grandissantes», souligne‑t‑elle.

Afin de réduire l’impact de la hausse des valeurs résidentielles, l’administration a baissé le taux de base de 0,8076 $ à 0,7374 $.   De plus, la tarification des services de collecte de matières résiduelles, de transport en commun, d’eau et d’assainissement est gelée.

Pour les commerçants, le taux de base baisse à 2,3803 $ alors que les industriels se retrouvent avec une hausse de leur taux de base qui sera de 3,0051 $. Les tarifs qu’ils paient pour les rejets organiques ont également été gelés.

L’administration Cordato se retrouve également avec une dépense de 200 000 $ imprévue et exigée par la présence de l’agrile du frêne, un insecte qui menace la survie de ces arbres.

En ce qui a trait au programme triennal d’immobilisations, le budget prévoit des investissements de 18 867 000 $ en 2014, de 13 179 000 $ en 2015, et de 12 106 000 $ en 2016.

Dans sa liste de dépenses pour 2014, la Ville de Boisbriand attribuera 800 000 $ pour remplacer une autopompe du Service de sécurité incendie, 350 000 $ pour mettre à niveau leur système de communication, 800 000 $ pour acquérir de nouveaux véhicules pour le Service des travaux publics, 1,1 M$ aux infrastructures du parc Charbonneau, 400 000 $ à un parc pour planche à roulettes au parc Jean-Jacques-Rousseau, 3,6 M$ au futur parc au Faubourg Boisbriand, 570 000 $ aux travaux à l’hôtel de ville, 1 617 000 $ aux divers parcs municipaux, et 2,3 M$ aux travaux à l’aréna.

Mme Cordato était cependant fière d’annoncer que le taux d’endettement baissera à 3,74 % alors qu’il se situait à 4,05 % au 31 décembre 2012. «Depuis 2008, les Boisbriannais doivent composer avec une dette très lourde engendrée par la mise à niveau de l’usine d’épuration et de l’échangeur de l’A15/A640. Malgré cela, nous avons réduit la dette (excluant les riverains) de 3 M$», a spécifié la mairesse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top