- PUBLICITÉ -
Un comité d’axe A-19 est mis en place

Plusieurs élus de Terrebonne

Un comité d’axe A-19 est mis en place

De passage dans les bureaux du CIT Laurentides lundi dernier, le président-directeur général de l’AMT, Nicolas Girard, a annoncé la mise en place d’un comité d’axe A‑19.

Ce comité fait suite à l’annonce du parachèvement de l’autoroute 19 et vient en quelque sorte cimenter l’engagement du gouvernement à cet endroit. «Maintenant, on se met à l’action», a lancé M. Girard.

Troisième du genre à voir le jour au Québec (on en prévoit une dizaine), après celui du corridor de l’autoroute A‑15 et celui du corridor Taschereau, sur la Rive‑Sud, le comité d’axe A‑19 vise plusieurs objectifs, comme la construction d’une vision commune, la cohérence entre les besoins, la coordination des interventions des partenaires et l’optimisation de la mobilité.

«Ce comité nous permettra de travailler en amont du projet de parachèvement de l’autoroute. C’est une opportunité extraordinaire qui permettra, avec la collaboration de tous les acteurs concernés, de mettre en évidence les solutions optimales en matière de transport et de mobilité», a tenu à souligner Paul Larocque, maire de Bois‑des‑Filion.

M. Larocque a également rappelé que l’autoroute 19 est la première infrastructure du Québec dont les voies réservées pour le transport collectif ont été intégrées à même la planification, une avancée majeure qui s’inscrit dans l’ajout de plus de 200 km de voies réservées dans la grande région métropolitaine pour les trois prochaines années, dont 145 seront sous la responsabilité directe de l’AMT.

Comité de travail

Le premier comité de travail a pris place sitôt le point de presse terminé. On sait d’ores et déjà qu’il est constitué de plusieurs partenaires, comme le CIT Laurentides, des élus de Laval (quartiers de Vimont, Auteuil, Duvernay-Nord) et des MRC Les Moulins et Thérèse-De Blainville, une région comptant à elle seule quelque 300 000 résidants.

«Le CIT Laurentides prévoit des interventions ayant pour objectif la hiérarchisation du réseau, dont la création et l’amélioration de lignes dorsales vers les stations de métro à Laval», a indiqué Sylvie Surprenant, vice-présidente du CIT Laurentides et mairesse de Sainte-Thérèse. La ligne 28, par exemple, qui traverse Terrebonne et Bois-des-Filion avant de se rendre au métro Cartier, à Laval, verra son nombre de départs quotidiens augmenter, «sitôt les infrastructures en place».

Annoncé maintes fois par des gouvernements de toutes allégeances, pendant les 40 dernières années, le projet de parachèvement de l’autoroute 19 pourrait‑il souffrir de la tenue éventuelle d’élections? Paul Larocque ne le croit pas. «Dans ce cas‑ci, les sommes d’argent sont réservées dans le PQI (Plan québécois des infrastructures), ce qui, semble‑t‑il, n’avait jamais été le cas auparavant», a‑t‑il pointé.

De plus, la tenue d’un BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) prévue en 2014 indique, selon M. Larocque, que le projet suit son cours. Selon l’échéancier, le chantier débutera en 2016 et s’échelonnera sur une période d’environ trois ans.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top