- PUBLICITÉ -
Un budget en hausse de 5 %

Photo Claude Desjardins

Les élus thérésiens ont adopté un budget de 56 596 800 $ pour l’année 2019.

Un budget en hausse de 5 %

Sainte-Thérèse

Les élus thérésiens ont adopté, le lundi 3 décembre, un budget en hausse de 5 % pour l’année 2019, alors que l’on prévoit des dépenses chiffrées à 56 596 800 $ (même chose en ce qui concerne les revenus), ce qui devrait se traduire par une augmentation de 2 % sur le compte de taxes des propriétaires de maisons unifamiliales et de condominiums (50 $ en moyenne).

Les élus thérésiens ont adopté, le lundi 3 décembre, un budget en hausse de 5 % pour l’année 2019, alors que l’on prévoit des dépenses chiffrées à 56 596 800 $ (même chose en ce qui concerne les revenus), ce qui devrait se traduire par une augmentation de 2 % sur le compte de taxes des propriétaires de maisons unifamiliales et de condominiums (50 $ en moyenne).

Dans son discours de présentation, la mairesse Sylvie Surprenant situe l’exercice dans le contexte de la fin à venir du pacte fiscal 2016-2019 (moins d’argent en provenance de Québec en échange de pouvoirs de négociations accrus avec les employés municipaux). «L’Union des municipalités du Québec travaille activement sur le dossier de l’évolution de la relation entre le gouvernement du Québec et les municipalités et souhaite conclure un entente sur des priorités d’action pour renforcer ce partenariat au cours des prochaines années» , a-t-elle indiqué.

- Publicité -

Dépenses

Dans la colonne des dépenses (en hausse de 2 720 000 $), on note une augmentation de 7,9 % des frais engagés pour la sécurité publique, ce qui s’explique par une quote-part plus élevée à la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville (4,5 %), mais aussi par l’implantation à venir de la garde en caserne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en 2019.

Cela dit, c’est au rayon de la sécurité publique que la Ville dépense le plus en y consacrant 21 % de son budget. Le transport (17,9 %), le remboursement de la dette (15,7 %), l’hygiène du milieu (14,9 %), les activités récréatives et culturelles (13,3 %) et l’administration générale (13 %) suivent dans l’ordre, pour ce qui est des secteurs les plus importants.

Revenus

À l’inverse, la Ville de Sainte-Thérèse tire exactement la moitié de ses revenus de la perception des taxes foncières. Alors que le taux de base passera de 0,706 $ à 0,724 $ du 100 $ d’évaluation en 2019, c’est un montant de 28 491 000 $ que l’administration thérésienne collectera de la sorte.

Dans une proportion de 22 %, la tarification pour services municipaux (12 221 900 $) demeure une autre bonne source de revenus pour la Municipalité. Il en existe d’autres qui sont détaillées dans le Discours du budget 2019 que vous trouverez sur le site Web de la Ville.

De grands travaux

Il en a été largement question dans ces pages, l’année 2019 lancera le chantier des grands travaux de la rue Turgeon, entre les rues Dubois et Joseph-Hamelin, de manière à offrir une porte d’entrée «vivante et rajeunie» au Village de Sainte-Thérèse.

La modernisation du réseau d’égout et d’aqueduc, l’enfouissement des fils aériens et l’enlèvement des poteaux, l’aménagement d’une place publique à proximité de la gare intermodale, l’optimisation de la piste cyclable et le réaménagement de certaines intersections sont au cœur de ces travaux qui s’étaleront jusqu’en 2020 et 2021, mais principalement en 2019.

D’ailleurs, à ce propos, le programme des dépenses en immobilisation, adopté en même temps que le budget, prévoit des déboursés de 7 977 000 $ pour la réfection d’infrastructures et 1 770 000 $ pour l’enfouissement des fils au cours de la prochaine année.

En vrac

On l’a vu plus haut, l’offre culturelle occupe une bonne part du budget et l’on compte profiter de l’année 2019, qui marquera le 170e anniversaire de la Municipalité, pour bonifier la mise en lumière du patrimoine thérésien. Les séries de spectacles extérieurs gratuits seront maintenues et l’on travaille à signer une entente à long terme avec les promoteurs du Festival Santa Teresa.

Par ailleurs, l’amélioration des parcs, chalets et plateaux sportifs se poursuivra, promet-ton, tout comme on s’engage à aller de l’avant avec le projet de construction d’un aréna.

Enfin, la mairesse soulignait que l’implantation de la collecte des matières organiques avait résolument obtenu l’adhésion de la population. «Nous sommes en bonne voie d’atteindre l’objectif qui était de ramasser 2 200 tonnes pour la première année» , a-t-elle dit, ajoutant que la Ville prévoyait également planter 250 arbres sur son territoire.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top