- PUBLICITÉ -
Un 4 dîner-bénéfice aux saveurs printanières

Photo Christian Asselin

Entourant la directrice générale du Centre Regain de vie, Annie Latreille, on reconnaît les coprésidents d’honneur du dîner-bénéfice du 19 mars, Sylvie Surprenant, mairesse de Sainte-Thérèse, et Jean-François Hamel, président du Groupe Hamel.

Photo Christian Asselin

De nombreux partenaires contribuent au succès de l’événement qui en sera à une 4

Un 4e dîner-bénéfice aux saveurs printanières

Centre Regain de vie

C’est sous la thématique «Saveurs printanières» que se déroulera, le mardi 19 mars au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville, le 4e dîner-bénéfice du Centre Regain de vie de Sainte-Thérèse. Grâce à la générosité de précieux partenaires et des participants que l’on espère nombreux, on souhaite amasser la somme de 75 000 $.

C’est sous la thématique «Saveurs printanières» que se déroulera, le mardi 19 mars au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville, le 4e dîner-bénéfice du Centre Regain de vie de Sainte-Thérèse. Grâce à la générosité de précieux partenaires et des participants que l’on espère nombreux, on souhaite amasser la somme de 75 000 $.

Et ce n’est pas utopique d’y croire. La 3e édition avait permis de récolter un peu plus de 74 000 $.

«On ne pouvait pas viser moins que 75 000 $! Surtout lorsqu’on constate ce qu’on a été en mesure de réaliser avec l’argent amassé l’an dernier» , a prononcé, lors de la conférence de presse marquant le lancement de la campagne d’autofinancement du Centre Regain de vie, le 9 janvier, sa directrice générale, Annie Latreille.

Cette dernière n’a pas manqué de pointer du doigt la cour arrière de la bâtisse abritant l’organisme, rue Turgeon, où trône un parc pour enfants, entouré d’une clôture opaque, à l’abri des regards, fruit des récoltes du dîner de l’an passé.

«Il était important pour nous de venir en aide à ces enfants, et leurs familles, qui bénéficient du service de halte-garderie. Il faut maintenir ce service à quatre jours par semaine. C’est du bonheur!» , de renchérir Jean-François Hamel, président du Groupe Hamel et coprésident d’honneur de l’événement pour une 3e année consécutive. Il avoue voir le Centre Regain de vie comme «le support psychosocial de la région» , l’une des raisons qui l’a fait opter pour cet organisme lorsque sa conjointe Julie Lapointe et lui «cherchaient une cause» à épouser, il y a de cela quelques années.

Sylvie Surprenant, mairesse de Sainte-Thérèse, agira également à titre de coprésidente d’honneur du dîner-bénéfice. La Ville de Sainte-Thérèse contribue d’ailleurs à son succès depuis sa toute première édition.

«Nous savons à quel point les argents amassés font du millage!» , a mentionné Mme Surprenant, rappelant en outre que les besoins des personnes et familles démunies sont bien présents, et ce, à longueur d’année.

«Oui, il y a des besoins lorsqu’arrive le temps des Fêtes, mais ces besoins sont présents à l’année. Si on peut faire en sorte de fournir au Centre Regain de vie ce dont il a besoin pour poursuivre sa mission, c’est notre rôle de contribuer, non seulement en tant que mairesse ou de femme d’affaires, mais également comme citoyen.»

Pour le bien-être des enfants

Depuis maintenant 30 ans, le Centre Regain de vie de Sainte-Thérèse a pour mission de travailler à améliorer le sort des personnes de la MRC de Thérèse-De Blainville vivant une situation de précarité socio-économique. Par le biais des cuisines collectives, par exemple, et de l’aide quotidienne que les intervenants de l’organisme apportent à ces gens dans le besoin, on contribue ainsi à favoriser leur autonomie.

Au nombre des services offerts au Centre Regain de vie, on retrouve également la halte-garderie qu’on offre aux parents qui désirent profiter d’un répit pour se reposer. Grâce à la campagne de financement lancée le 9 janvier, on espère bonifier ce service qui ne cesse de gagner en popularité.

«Les sommes amassées nous permettront de maintenir notre garderie à quatre jours par semaine contrairement à un ou deux» , d’indiquer Annie Latreille qui souhaite également utiliser une partie de la somme pour offrir une journée supplémentaire de cuisines collectives, souvent fréquentées par des mamans monoparentales.

«Celles-ci peuvent laisser leur enfant à la halte-garderie en sécurité pendant qu’elles cuisinent les plats de la semaine à un prix abordable, ou rencontrent un intervenant.»

Pour réserver sa place, une table, ou pour commanditer le dîner-bénéfice du 19 mars, préparé par le traiteur Figues et Romarin de Blainville, il suffit de communiquer avec le Centre Regain de vie au 450 437-3136.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top