- PUBLICITÉ -

Photo tirée du site du CSSMI - L’École primaire du Domaine-Vert Nord devrait accueillir les élèves très bientôt. Les travaux ont été ralentis par les événements liés à la Covid-19.

Trois nouvelles écoles primaires seront construites à Mirabel

Le maire de Mirabel, Jean Bouchard, est toujours actif, et ce, malgré le fait qu’il s’est retiré temporairement de ses fonctions politiques pour des raisons concernant sa santé. Il a d’ailleurs partagé à ses concitoyens d’excellentes nouvelles. Incluant des projets en infrastructure liés aux sports et aux loisirs, un total de trois écoles verront le jour sur le territoire de Mirabel, au cours des prochaines années.

Notons, d’entrée de jeu, la fin attendue des travaux d’une nouvelle institution primaire, celle du Domaine-Vert Nord. L’échéance fut en effet retardée due à la situation liée à la Covid-19. Le Centre de services scolaires de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) a été dans l’obligation de relocaliser les élèves vers d’autres établissements pour la rentrée scolaire 2020-2021. On assure que dès que les travaux seront terminés, ceux-ci pourront intégrer leur tout nouvel environnement.

Cela dit, le gouvernement du Québec a fait l’annonce de l’octroi d’une somme importante pour la construction, l’agrandissement et la rénovation d’écoles dans la région des Laurentides. Comme mentionné dans un article publié dernièrement dans votre hebdomadaire (en date du 9 septembre), c’est un peu plus de 201 millions de dollars qui seront investis dans les Basses-Laurentides au cours des prochaines années.

Spécifiquement pour Mirabel, cela représente la construction de deux écoles. L’une sera érigée dans le secteur de Saint-Canut, un bâtiment de 24 classes, pour un total de plus de 27 M$. L’autre verra le jour dans le Domaine-Vert Nord, une nouvelle école primaire de 17 classes, pour un investissement de plus de 24 M$.

«Les sites seront à confirmer prochainement», de préciser Jean Bouchard, sur sa page Facebook publique, celle liée à ses responsabilités de maire.

De surcroît, la Ville dit avoir reçu une confirmation, en août dernier, à l’effet que le ministère de l’Éducation du Québec a octroyé d’autres fonds visant la construction d’une école primaire de 19 classes dans le secteur de Saint-Augustin; un projet de l’ordre de 17 M$.

Et une école secondaire?

Cela fait longtemps que les citoyens souhaitent voir la construction d’une école secondaire à Saint-Augustin. Depuis de nombreuses années, les écoliers de ce secteur de Mirabel sont transportés en autobus scolaire vers la ville de Deux-Montagnes et la municipalité d’Oka. Aux dires du premier magistrat, «cela n’a jamais eu de sens malgré les pressions de la Ville de Mirabel».

M. Bouchard est toutefois heureux de constater que les derniers mois ont été plus que «constructifs», et ce, grâce à la collaboration du CSSMI, de l’acceptation de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), de l’appui de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), ainsi que du travail de la députée de Mirabel et ministre provinciale, Sylvie D’Amours.

Jean Bouchard a confirmé, via les médias sociaux, que le bâtiment longtemps souhaité prendrait forme dans un avenir proche, soit «vers l’automne 2022».

«L’annonce de l’école secondaire doit être entérinée par le ministère de l’Éducation du Québec et la Société québécoise des infrastructures sera mandatée pour le début de la construction. En attendant, la Ville de Mirabel procédera à identifier l’endroit exact de la construction, ainsi que des demandes d’autorisations de permis, en collaboration avec le CSSMI», conclut le maire, tout en remerciant le conseil municipal pour des efforts entrepris, selon lui, à la satisfaction de tous les Mirabellois.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top