- PUBLICITÉ -

Transport collectif: la couronne Nord revendique sa juste part

La Table des préfets et élus de la couronne Nord (TPÉCN) se réjouit de la récente annonce du gouvernement fédéral, qui investira près de 15 milliards de dollars dans des projets de transport collectif au cours des huit prochaines années. Cette initiative procurera aux villes et aux communautés des fonds prévisibles destinés au transport collectif qui leur sont nécessaires pour planifier l’avenir. La TPÉCN en revendique sa juste part.

La TPÉCN a exprimé unanimement ses enjeux ainsi que ses besoins en matière de mobilité lors de la présentation de son mémoire dans le cadre des consultations de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) sur le projet de Plan stratégique de développement (PSD).

Depuis 2006, la couronne Nord de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), composée de 20 municipalités qui s’étendent d’Oka à L’Assomption, a connu une augmentation sans cesse croissante de sa population, de sa part d’emplois et de la création de la richesse dans le territoire métropolitain. Afin de poursuivre son développement de manière durable, dans l’optique d’une plus grande mobilité visant à faciliter les déplacements des usagers, les citoyens de la couronne Nord aspirent à un réseau de transport collectif qui saura répondre à leurs besoins.

La couronne Nord souhaite être entendue

Le gouvernement fédéral entamera, au cours des prochains mois, des consultations sur la conception du financement permanent pour le transport collectif afin de déterminer comment tous les ordres de gouvernement peuvent travailler en partenariat et tirer le meilleur parti des investissements dans le transport collectif.

Dans ce contexte, la TPÉCN affirme qu’il est impératif qu’elle soit entendue par les instances impliquées et qu’elle puisse participer aux consultations prévues.

«Nous nous réjouissons de cette annonce du gouvernement fédéral en transport collectif. La couronne Nord est le deuxième pôle en importance au sein de la CMM, autant en termes démographique, qu’économique, et les effets de la crise sanitaire actuelle tendent à démontrer que cette importance ne fera que s’accentuer. Or, le réseau de transport collectif de la couronne Nord doit bénéficier d’investissements majeurs au cours des prochaines années afin de soutenir de manière durable le développement de notre secteur. C’est dans cet esprit que nous revendiquons notre juste part d’investissement en transport collectif afin de répondre à nos besoins, ce qui fera la fierté de nos concitoyens», déclare la mairesse de Repentigny, préfète de la MRC de L’Assomption et présidente de la Table des préfets et élus de la couronne Nord, Chantal Deschamps.

«Un financement stable et récurrent en matière de transport collectif ne peut que bénéficier à nos communautés. C’est pourquoi il est important que le gouvernement du Québec implique les municipalités de la couronne Nord dans le processus de consultation qui portera sur la conception du financement à venir. Après tout, notre secteur représente plus de 616 000 personnes et les besoins en matière de transport collectif sont criants», souligne le maire de Blainville et préfet de la MRC Thérèse-De Blainville, Richard Perreault.

«Les citoyens de la couronne Nord sont les grands oubliés en matière d’investissements en transport, considérant l’absence totale d’un véritable mode structurant de transport collectif desservant notre territoire. L’aide financière en transport collectif annoncée par le gouvernement fédéral représente certes une bonne nouvelle, mais les citoyens de la couronne Nord doivent en obtenir les fruits», d’insister le maire de Deux-Montagnes et préfet de la MRC de Deux-Montagnes, Denis Martin.

«Nous saluons et reconnaissons l’importance de cet investissement qui contribuera à la réalisation de travaux structurants majeurs pour livrer une lutte à finir en matière de congestion routière tout en favorisant la relance de notre économie. La TPÉCN souhaite être partie prenante de la planification et de la conception de l’aspect financier de l’initiative. Nous le rappelons avec vigueur et détermination», ajoute le maire suppléant de Mirabel, Patrick Charbonneau.

Rappelons que la Table des préfets et élus de la couronne Nord (TPÉCN) réunit cinq municipalités régionales de comté (MRC), 20 villes et municipalités, représentant 616 000 habitants.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top