- PUBLICITÉ -
Tôlerie de précision: nouveau programme au CEP Saint-Jérôme

Étaient présents

Tôlerie de précision: nouveau programme au CEP Saint-Jérôme

Le Centre d’études professionnelles Saint-Jérôme (CEP) vient de bénéficier d’une aide ministérielle pour son nouveau programme d’études en Tôlerie de précision.

En effet, Sylvain Pagé, député de Labelle, responsable de la région des Laurentides et adjoint parlementaire à la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy, était de passage au Centre d’études professionnelles Saint-Jérôme (CEP), le 14 janvier dernier, pour en faire l’annonce ministérielle.

Le programme d’études a été autorisé par la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN) en juin 2013 et cette annonce a été accompagnée d’un ajout d’investissements de 2 821 044 $, consolidant ainsi la mise sur pied du programme d’études en Tôlerie de précision. De cette somme, 988 031 $ seront réservés à l’achat d’équipements, dont un montant maximal de 658 687 $ qui sera financé par le Ministère.

«Nous sommes heureux de l’annonce qui vient consolider notre offre de service en formation professionnelle. Nous tenons à remercier la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, d’avoir été à l’écoute de nos besoins et de son engagement envers la clientèle de notre commission scolaire et la population de notre territoire. Nous remercions également M. Pagé d’avoir été le porteur de cette bonne nouvelle. Vous comprendrez que c’est l’économie de toute notre région qui bénéficiera des retombées reliées à la mise en place de ce programme de formation», a mentionné, par voie de communiqué, Rémy Tillard, président de la CSRDN.

Toujours selon ce même communiqué, notons que le programme Tôlerie de précision permet d’acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires pour créer et tracer des patrons de formes diverses, de découper, de façonner et d’assembler des pièces de métal en feuille, en plaque ou toute autre forme utilisée en structure, en plus d’exécuter des travaux sur ce matériau. Les finissants de ce programme pourront œuvrer dans les industries de l’aéronautique et manufacturière et les possibilités d’emploi sont excellentes étant donné de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée qui sévit actuellement dans ce domaine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top