- PUBLICITÉ -

Le jour «J» de ces élections fédérales qui aura lieu ce lundi 21 octobre approche à grands pas!

Thérèse-De Blainville: Questions et réponses aux candidats

Élections fédérales 2019 – L’heure du choix

Voici ces deux questions:

1) Pourquoi devrait-on voter pour vous le lundi 21 octobre prochain?

- Publicité -

2) Quel sera le premier dossier dont vous vous occuperez prioritairement une fois élu?

Les questions ont été acheminées aux adresses courriel que nous avions en main ou encore celles trouvées sur les sites desdites formations politiques. Voici donc les réponses, par ordre alphabétique des noms des candidats, que ceux-ci nous ont fournies dans les délais respectés.

Rappelons, enfin, que les bureaux de vote seront ouverts de 9 h 30 à 21 h 30 et que tous sont, bien sûr, invités à exercer leur droit de vote. Pour davantage d’information sur cette journée de vote, il suffit de visiter le [http://www.elections.ca]. Et bonne soirée électorale!

Ramez Ayoub (PLC)

1) Je suis quelqu’un d’ici, je m’implique depuis plus de 20 ans en politique et j’ai prouvé à maintes reprises que je suis une personne de terrain qui livre des résultats. En étant au pouvoir, j’ai su attirer un nombre record d’investissements pour notre région. Continuons ensemble d’avancer.

2) La mobilité est un enjeu majeur pour notre région. Nous avons obtenu 260 millions de dollars pour le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées pour le transport collectif. Maintenant, nous désirons la même chose pour les autoroutes 15 et 13.

Normand Beaudet (PVC)

1) Élire un député qui a la compétence de prioriser les actions à prendre pour éliminer les gaz à effet de serre (GES), et pour qui l’environnement sera, sans aucun doute, une priorité absolue. Un député qui passera les messages au futur gouvernement qu’il est temps d’agir maintenant!

2) L’enjeu des transports avec, notamment, la mise en place d’infrastructures de stationnement incitatif le long de l’autoroute 15, une proposition de transit fréquent et électrique vers les axes de train (devenant de véritables pôles de transit) et l’arrimage des gares à des centres de télétravail (ou bureaux satellites), en collaboration avec les grandes entreprises du centre-ville.

Louise Chabot (BQ)

1) Le Bloc québécois est le seul parti entièrement dévoué à la défense et la promotion des intérêts socio-économiques et culturels du Québec et le seul parti à promouvoir son indépendance. Parce que la population du Québec mérite d’avoir une voix forte à Ottawa qui parle en son nom, sans compromis. Et parce que l’environnement, la laïcité, la langue française, les Basses-Laurentides, c’est nous!

2) La mobilité est l’enjeu prioritaire auquel il faut s’attaquer pour les citoyennes. Le prolongement de la A-19 et l’ajout des voies réservées de l’A-15 sont des actions qui peuvent être faites avec l’accord de Québec. Ça fait trop longtemps que la population est en attente et il faut que cela bouge pour vrai! Cet enjeu est la priorité des citoyens et sera la mienne, car c’est fondamental pour la qualité de vie des gens d’ici.

Marie Claude Fournier (PCC)

1) Je suis une femme engagée dans la communauté depuis 12 ans. J’ai envie de mettre mon expérience d’entrepreneure et ma détermination au profit des gens. Je veux porter les dossiers et préoccupations des citoyens de Thérèse-De Blainville en travaillant étroitement avec eux et les municipalités. Je travaillerai pour vous et avec vous, je serai une députée de proximité.

2) Je compte m’attaquer au problème de la mobilité tout de suite afin de nous assurer que les mesures sont mises en place le plus vite possible. J’aimerais aussi mettre de l’avant l’aménagement des gares-restaurants en créant des milieux de vie pour les usagers tout en augmentant les espaces de stationnements incitatifs. C’est crucial, il faut agir pour améliorer la qualité de vie des citoyens, tout en posant des gestes positifs pour l’environnement. Bien sûr, les projets locaux dont j’ai discuté avec les maires et les citoyens seront priorisés en parallèle.

Désiré Mounanga (PPC)

1) Parce que je veux faire de la politique autrement en rejetant le politiquement correct et l’hypocrisie qui gangrènent le discours des élus.

2) J’entretiens une relation spéciale avec l’environnement, car je suis né sous un bananier et mon cordon ombilical a été planté sous un arbre. Je ferai donc de la prospérité économique et des énergies vertes ma priorité.

Hannah Wolker (NPD): pas de réponse.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top