- PUBLICITÉ -
Sylvain Arsenault: «Il y a un vent de changement à Rosemère»

Sylvain Arsenault avec son directeur de campagne Mario Charron, Robert Lefebvre et une partie de son équipe de campagne.

Sylvain Arsenault: «Il y a un vent de changement à Rosemère»

Sylvain Arsenault, lors de sa dernière conférence de presse avant l’élection partielle au poste de maire, ce 9 décembre, a tenu à faire un bilan de sa campagne électorale, à répondre à Madeleine Leduc et à inviter les citoyens à aller voter.

S’il a énuméré les qualités sur lesquelles il veut baser ses actions, telles que la compétence, l’honnêteté, le leadership et la rigueur, il a également insisté sur l’importance de capitaliser sur le positif.

Il a ensuite abordé la campagne de Madeleine Leduc. «Mme Leduc a souvent fait état de son équipe pendant la campagne. J’aurais aimé qu’elle fasse preuve davantage d’innovation dans ses orientations», s’est exprimé le candidat à la mairie, qui dit se questionner quant au réel leadership de son adversaire.

Sylvain Arsenault a également remis en question la philosophie de cette dernière. «Il ne faut pas entrer dans la médisance et quand on veut diriger, il ne faut pas refuser la critique quand elle est constructive; c’est plutôt un encouragement à travailler davantage», a-t-il souligné, avant d’ajouter: «On peut être un bon moussaillon, mais ne pas avoir nécessairement les compétences d’un capitaine.»

Pour lui, les citoyens ont droit à une saine démocratie dans laquelle les échanges sont nécessaires. Sylvain Arsenault a profité de l’occasion pour réitérer son intention de s’orienter vers les besoins collectifs, par une gestion de consultation et de proximité. «J’aurais tout le temps nécessaire pour défendre vos intérêts et je vous invite à venir me rejoindre et à voter, le 9 décembre prochain», a-t-il ajouté.

À savoir où il trouvera le temps pour occuper le poste de maire, M. Arsenault répond qu’il a six mois de temps accumulé, en plus de plusieurs semaines de vacances qui lui laisseront le temps de mettre une structure en place jusqu’aux prochaines élections, en 2013. «Si je suis élu pour un mandat de quatre ans, en 2013, je vais prendre ma retraite de la police», a-t-il informé.

Il considère la présente campagne comme fantastique avec une équipe et des bénévoles extraordinaires. M. Arsenault vise la victoire et a aussi abordé les efforts déployés sur 80 % du territoire par son équipe et lui-même pour rejoindre les citoyens, que ce soit le porte-à-porte, le téléphone ou les dépliants. «Le pouls pris sur le terrain nous fait croire qu’il y a un vent de changement à Rosemère», a déclaré un Sylvain Arsenault confiant.

Pour lui, peu importe le dénouement de l’élection partielle de dimanche, «il faudra continuer de travailler ensemble et défendre les intérêts de la collectivité.»

C’est à l’Externat Sacré-Cœur, 535, rue Lefrançois, à Rosemère, le 9 décembre prochain, de 10 h à 20 h, que les citoyens de Rosemère pourront faire un choix et décider qui occupera la mairie de Rosemère pour les prochains mois.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top