- PUBLICITÉ -
Stéphane Drouin a du pain sur la planche

Stéphane Drouin a du pain sur la planche

DG de la Fondation des CHSLD Drapeau Deschambault Maisonneuve

Établi dans les Basses-Laurentides depuis une douzaine d’années, le nouveau directeur général de la Fondation des CHSLD Drapeau Deschambault Maisonneuve, Stéphane Drouin, connaît bien le domaine de la santé, lui qui œuvre dans ce milieu depuis plus de 30 ans.

Bachelier en travail social, option organisation communautaire, Stéphane Drouin s’est toujours intéressé aux relations humaines. Embauché, à sa sortie de l’université, au sein d’un organisme montréalais voué à la santé mentale enfantine, il a ensuite travaillé 22 ans au CLSC de Berthierville, dont 17 années comme cadre.

«J’ai touché à peu près à tout ce qui se faisait en CLSC, soit la famille, les personnes âgées, la vaccination des bébés, les services d’infirmières, etc., avant d’être nommé directeur des services généraux au CLSC de Laval, poste que j’ai occupé de 2009 à 2015» , raconte M. Drouin qui, à ce titre, gérait notamment le service de soutien à domicile pour les personnes âgées de 75 ans et moins, en perte d’autonomie.

La super réforme de la santé amorcée par le ministre Gaétan Barrette en 2014, qui avait mené à la fusion des CSSS en 2015, a toutefois emporté dans son sillon Stéphane Drouin qui s’est alors retrouvé directeur général adjoint en santé mentale adulte au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

«J’y ai été jusqu’en 2018. J’ai adoré y travailler, mais le “fit” n’y était plus. C’est un secteur que je connaissais moins, où j’ai rencontré des gens très dévoués. Je n’étais pas le genre de directeur qui demeure dans sa tour d’ivoire. En général, je connaissais les prénoms d’au moins la moitié des membres de mon personnel. Mon côté travailleur social n’était jamais bien loin» , de dire Stéphane Drouin au sujet de ces trois années passées au nord de Montréal, où il avait alors plus de 500 employés sous sa responsabilité, répartis dans une dizaine de bureaux, à Laval et Montréal.

Un nouveau défi

Prendre soin des gens, le don de soi, des valeurs par lesquelles Stéphane Drouin a choisi de vivre sa vie. La direction de la Fondation des CHSLD Drapeau Deschambault Maisonneuve, vouée à offrir une meilleure qualité de vie à la clientèle des CHSLD, ne pouvait mieux lui sied.

«J’ai toujours été plus attiré par les relations sociales que les études. D’ailleurs, le seul prix que j’ai gagné dans ma vie en était un reçu au Collège de Montréal pour le don de soi, en raison de mon implication dans la pastorale.»

Officiellement à la retraite depuis 2018, il n’a pu refuser le nouveau défi qui lui est apparu lorsqu’à l’été 2019, le poste de directeur général de la Fondation lui a été proposé. Il a d’abord pris l’intérim.

«Au cours des premiers mois, j’ai beaucoup analysé les besoins de la Fondation. J’adore ce que je fais, mais je suis encore en apprentissage» , indique humblement M. Drouin qui devra entre autres plancher, au cours des prochains mois, sur l’organisation d’événements phares pour la Fondation des CHSLD Drapeau Deschambault Maisonneuve. On a qu’à penser à la Classique des maires ou encore au Grand concert des fêtes qui aura lieu le 13 décembre à 19 h à l’église Sainte-Thérèse-d’Avila. Michel Rivard et Stéphane Archambault sont les têtes d’affiche de cet événement. Pour se procurer des billets, il faut visiter le [http://fondationddm.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top