- PUBLICITÉ -

St-Hubert offre le repas aux plus démunis de Mirabel

La Ville de Mirabel tient à saluer le geste engagé de la rôtisserie Saint-Hubert de Saint-Janvier, qui a décidé d’offrir, dans le contexte actuel, 100 repas par semaine aux plus démunis de Mirabel. Une initiative qui a été coordonnée en collaboration avec le Service de police de Mirabel et le Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, ainsi qu’avec les organismes communautaires qui s’occupent de l’aide alimentaire sur notre territoire.

La distribution sera assurée par le biais de ces organismes communautaires, qui distribueront les bons d’achat offerts par la rôtisserie Saint-Hubert à même les paniers d’aide alimentaire préparés à l’intention des plus démunis.

«Ce sont en fait ces organismes qui sont à même d’identifier les familles qui sont le plus dans le besoin, explique la Ville dans un communiqué de presse acheminé aux médias. Les agents communautaires du Service de police de Mirabel mettront aussi la main à la pâte, en participant à la distribution des bons vers ces organismes.

« Saint Hubert Saint Janvier est très fier de livrer du réconfort pendant cette période difficile », a indiqué Édith Duval, qui en est la franchisée.

« Je tiens à lever mon chapeau au Saint-Hubert Saint-Janvier pour ce geste louable et inspirant auquel nous sommes heureux d’avoir collaboré, puis à souligner le travail acharné de nos organismes communautaires, dont le rôle est plus que jamais essentiel », a indiqué Patrick Charbonneau, maire suppléant de Mirabel, qui se réjouit de cette initiative pour les plus démunis.

Cette distribution commencera à compter de la semaine du 6 avril, par le biais du Centre d’entraide populaire de Mirabel, du Centre de dépannage de Saint-Canut, du Centre de dépannage de Saint-Janvier et du Centre d’hébergement multiservices de Mirabel, qui couvrent l’ensemble du territoire mirabellois. Comme ces organismes sont extrêmement sollicités actuellement, nous demandons à la population de ne pas communiquer avec elles, ni avec la rôtisserie Saint-Hubert, au sujet des bons d’achat en question. Un système de distribution a été établi par tous les partenaires impliqués, de façon à privilégier ceux et celles qui en ont le plus besoin, ainsi qu’une répartition équitable au quotidien.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top