- PUBLICITÉ -
Soyez le héros anonyme d’un concitoyen

La conseillère en organisation de collectes d’Héma-Québec

Soyez le héros anonyme d’un concitoyen

Collecte de sang de la Ville de Boisbriand

Les Boisbriannais sont invités à faire un don de sang à la Collecte de sang de la Ville de Boisbriand, le lundi 7 mai, de 10 h à 20 h.
La collecte se tiendra à la Maison du citoyen et Place de la culture, située au 955, boulevard de la Grande-Allée, à Boisbriand.

Auparavant appelé la Collecte de la mairesse, l’évènement a changé de nom pour favoriser un meilleur sentiment d’appartenance. En ce sens, la Ville de Boisbriand a décidé de libérer son personnel pendant une heure pour qu’il puisse participer à la collecte, une initiative saluée par la conseillère en organisation de collectes d’Héma-Québec, Suzanne Bélec. «Parmi les trois principales raisons qui font qu’une personne ne donne pas de sang, c’est le manque de temps. On vient de faire tomber cette barrière», indique-t-elle. Les deux autres raisons sont l’état de santé d’une personne et la peur.

Le directeur général de la Ville de Boisbriand signale que tous les employés ont reçu une invitation personnelle pour donner du sang. En 2011, moins de 10 employés avaient participé à la collecte. Le comité organisateur espère que ce nombre sera décuplé.

De plus, tous les commerces recevront, si ce n’est déjà fait, une invitation à participer à la collecte et à motiver ses employés à y aller.

Le comité organisateur espère attirer quelque 175 donneurs, ce qui représente l’objectif fixé habituellement. Le maire suppléant Denis Hébert souhaiterait toutefois atteindre les 200 donneurs. Personnellement touché par cette cause, il rappelle que les dons de sang servent autant pour les personnes atteintes de cancer ou d’autres maladies que les accidentés de la route. «Pour un accidenté de la route, on peut avoir besoin de 10 à 30 dons pour le sauver», fait-il remarquer.

Père d’un fils atteint d’un cancer à l’âge de 15 ans, il confie savoir ce que le besoin d’une transfusion de sang signifie.

La collecte se déroulera sous la présidence d’honneur du Boisbriannais Érick Rémy. L’animateur de radio, de télévision et journaliste a fait remarquer qu’une personne sur deux aura besoin d’une transfusion de sang au cours de sa vie. «Je n’ai pas besoin de vous convaincre. Mais, si vous êtes victime d’un accident sur l’autoroute en période de pointe, sachez que 97 usagers passent devant vous sans vous venir en aide, mais que trois s’arrêtent. Ça représente le taux de donneurs. Il ne faut pas attendre d’être concerné pour donner», a-t-il déclaré, faisant appel à la générosité et la solidarité de tous.

M. Hébert fait remarquer que, malgré tous les progrès de la médecine, le sang n’est toujours pas productible. Le sang artificiel n’existe pas à ce jour, d’où l’importance d’aller donner du sang. Un don de sang représente 450 ml tandis qu’un homme en pompe sept litres.

Donner du sang, c’est «une façon de remplir les poches de quelque chose qui ne s’achète pas», conclut M. Rémy.

Pour savoir si l’on répond aux critères d’Héma-Québec, il est possible de connaître son admissibilité avant de se présenter à la collecte, en visitant le site Web [www.hema-quebec.qc.ca] ou en téléphonant au 1 800 847-2525. «Il ne faut pas s’auto-exclure. Allez valider l’information», conclut Mme Bélec.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top