- PUBLICITÉ -
Souper-spectacle au profit de l’église Notre-Dame-de-Fatima

Le curé Michel Jasmin invite la population à soutenir ses efforts pour réparer l’église Notre-Dame-de-Fatima.

Souper-spectacle au profit de l’église Notre-Dame-de-Fatima

Le Comité d’action Notre-Dame-de-Fatima invite la population boisbriannaise à participer en grand nombre à un souper-spectacle, le 5 octobre prochain, afin d’amasser l’argent nécessaire à la reconstruction de l’église située sur le boulevard Grande-Côte, qui a subi de lourds dommages lors d’un incendie survenu le 27 mai dernier.

Cette première collecte de fonds se tiendra à la salle de l’école polyvalente Jean-Jacques Rousseau, dès 17 h. Les Chevaliers de Colomb et les Filles d’Isabelle, qui organisent l’évènement avec la gracieuseté d’O Sole Mio, promettent une soirée fort sympathique avec le spectacle de la troupe de théâtre-amateur La Belle époque, pour 20 $ le billet. Si la salle du 2700, rue Charles-Bonenfant, se remplit, la cueillette pourrait se chiffrer à plus ou moins 15 000 $.

Le comité d’action et le curé Michel Jasmin avaient décidé d’annoncer le souper-bénéfice à l’intérieur même de l’église afin que tous puissent voir dans quel état elle se trouve. L’église a subi d’importants dégâts et sa toiture doit être refaite avant l’hiver. Actuellement, une immense toile de plastique la protège puisqu’elle est à découvert à plus d’un endroit depuis le feu. L’état du plancher n’est guère mieux et l’espace du chœur doit être refait au complet, a expliqué M. Jasmin, en faisant visiter les lieux.

Les ouvriers devront également faire des travaux au sous-sol, là où se trouvait le dépôt de cueillette de produits non périssables. Les cueillettes de produits non périssables effectuées en juin dernier devraient permettre au Relais de dépanner ceux qui ont en besoin jusqu’à la guignolée de décembre. Et le RGAB remettra au Relais les profits de son prochain Brunch du partage du 8 décembre.

Selon le curé Jasmin, la facture totale des travaux s’élèvera à quelque 700 000 $. Or, l’assureur devrait débourser une somme de 400 000 $, ce qui laisse un trou de 300 000 $ à combler pour finaliser l’ensemble des travaux. Sans parler qu’une mise à jour des normes a été nécessaire et aux frais de la paroisse.

Le curé Jasmin a donc établi un plan de rénovation plus modeste. Il n’est pas question, par exemple, de racheter les traditionnels bancs de bois, si beaux soient-ils, qui s’avèrent onéreux en 2013.

Le curé veut plutôt en profiter pour moderniser l’endroit et le meubler avec des sièges mobiles, question que l’église puisse servir à autre chose que les célébrations religieuses. «On veut que l’église serve aussi aux jeunes. C’est pourquoi on va l’adapter», indique-t-il.

Les architectes lui ont d’abord proposé un premier projet avec une facture s’élevant à près d’un million $. «On a dit non. On va y aller avec les moyens du milieu, de façon responsable et raisonnable, laisse savoir le curé Jasmin. Mais on se rendra tout de même à 700 000 $, donc il faut prévoir des activités de collecte de fonds

Déjà les présidentes du comité, la présidente du RGAB, Linda Lapointe, et la mairesse Marlene Cordato sollicitent les Boisbriannais. «On va avoir besoin de l’appui de la communauté. On fait appel à la générosité des gens afin qu’ils soient partie prenante de ce lieu culte, un lieu important pour la population», souligne la mairesse.

Les billets sont en vente au presbytère Notre-Dame-de-Fatima. Pour plus d’informations, communiquez au 450 437-3360.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top