- PUBLICITÉ -
Sophie Desmarais s’est dite «étonnée et honorée»

Sophie Desmarais S’est Dite «étonnée Et Honorée»

Sophie Desmarais S’est Dite «étonnée Et Honorée»

Sophie Desmarais est «honorée» qu’on ait pensé à elle

Ambassadrice du 50e anniversaire du Collège Lionel-Groulx

Les membres du comité organisateur des festivités entourant le 50e anniversaire du Collège Lionel-Groulx avaient l’embarras du choix lorsqu’est venu pour eux le moment de choisir celui ou celle qui agirait à titre d’ambassadeur. Leur choix s’est finalement arrêté sur la comédienne Sophie Desmarais.

Diplômée en 2007 de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx, Sophie Desmarais a fait son bout de chemin depuis qu’elle a quitté les bancs d’école. On a notamment pu la voir au grand écran dans le film Sarah préfère la course, long-métrage présenté en première mondiale au Festival de Cannes de 2013 et dans lequel elle campait le rôle principal.

Lorsqu’on lui a proposé d’être l’ambassadrice du 50e anniversaire du Collège, elle a tout de suite accepté.

«Je dois dire que lorsque j’ai reçu l’appel, j’ai d’abord été surprise, mais tellement honorée que l’on pense à moi. C’est comme une tape dans le dos, une espèce d’approbation paternelle. On vient me dire: “On est fiers de toi et tu nous rends fiers!” Ça m’émeut beaucoup.»

L’importance des études collégiales

Lorsqu’on l’écoute parler de son passage au collège Lionel-Groulx, entre 2004 et 2007, on se rend rapidement compte que Sophie Desmarais était la personne toute désignée pour occuper le rôle d’ambassadrice. De son propre aveu, ses études collégiales revêtent une grande importance dans la suite de sa carrière.

«Tout ce que j’ai appris avant de devenir comédienne, je l’ai appris ici. C’est extrêmement émouvant pour moi d’être de retour dix ans plus tard et de revoir les visages des professeurs» , a-t-elle mentionné avant de parler de l’importance pour tous les citoyens d’avoir accès à des formations de qualité.

«Pour moi, l’accessibilité aux études dans une école publique est l’une des choses les plus importantes dans notre société que l’on se doit de protéger et défendre.»

Mme Desmarais se rappelle bien son séjour à Lionel-Groulx. Les connaissances qu’elle y a acquises lui serviront tout au long de sa vie professionnelle et personnelle.

«Les études collégiales sont primordiales. Entrer au cégep, cela implique d’essayer des choses, de se péter la gueule à l’occasion, mais aussi de rencontrer des gens qui vont nous inspirer, des expériences qui font en sorte que l’on devienne de meilleurs citoyens.»

Si elle avait un conseil à donner à une jeune étudiante qui s’apprête à débuter ses études en théâtre, ce serait tout simplement de vivre à fond les prochaines années.

«Je lui dirais que ça prend de la passion et de la foi en soi. Il faut aussi travailler fort, ne pas avoir peur de se tromper, mais surtout de foncer. Elle s’apprête à vivre les plus belles années de sa vie!»

 

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top