- PUBLICITÉ -
Soirée Retrouvailles

Sylvain St-Onge est directeur de la Société de l’autisme des Laurentides

Soirée Retrouvailles, ce jeudi 28 mars: la Société de l’autisme des Laurentides célèbre ses 20 ans

La Société de l’autisme des Laurentides célèbre cette année son 20e anniversaire. Fondée en mars 1993 par Robert Prud’homme, qui désirait avant tout sortir de l’isolement les familles et les gens qui côtoyaient une personne aux prises avec un TED (trouble envahissant du développement), la Société compte aujourd’hui quelque 280 familles membres.

Afin de commémorer cet anniversaire, la Société organise une Soirée Retrouvailles qui se déroulera ce jeudi 28 mars, à compter de 17 h, au Tapis Rouge (Vieux Shack), situé au 338, rue Saint-Georges, à Saint-Jérôme. Les organisateurs souhaitent ainsi réunir tous les administrateurs et employés qui, par leur implication, ont permis à la Société de l’autisme des Laurentides de devenir l’un des organismes les plus importants de la région.

La soirée débutera par un cocktail, suivi de diverses présentations et animation. Un spectacle de l’humoriste Julien Tremblay suivra, de même que la projection de photos-souvenirs. On espère rassembler quelque 200 personnes. Pour réserver votre place, au coût de 20 $ par personne, composez le 450-569-1794, poste 221, ou écrivez à direction@autismelaurentides.org.

En même temps…

Au moment de la fondation de la Société de l’autisme des Laurentides, Guylaine Robert, alors une jeune maman et employée chez Bell Canada, était loin de se douter que sa vie était sur le point d’être bouleversée à jamais par le diagnostic concernant son fils, Alexandre. «À ce moment-là, j’ai quitté mon emploi pour m’occuper de mon fils. Tout ce que je voulais, c’était aider mon fils», raconte-t-elle.

En 1997, elle devient le premier parent bénévole à suivre la formation offerte par le Centre du Florès, dans le cadre des «Services pour les personnes présentant un trouble envahissant du développement». L’année suivante, déterminée à comprendre l’état de son fils afin de mieux l’aider, elle cogne à la porte de la Société de l’autisme des Laurentides, où elle est finalement embauchée, à raison de six heures par semaine. En 2000, Mme Robert est nommée au poste de directrice de la Société, poste qu’elle occupera jusqu’en 2007. Depuis, elle se dévoue à la Fondation Autisme Laurentides, nommée ainsi depuis 2001 mais au départ mise sur pied, en 1996, sous le nom de Fondation Denis-Charron, et dont la mission première vise à venir en aide exclusivement à la Société de l’autisme des Laurentides.

Depuis 2010, c’est Sylvain St-Onge qui assure la direction de la Société. Courtier en assurances, M. St-Onge a aussi dû, à un moment de sa vie, revoir ses priorités. Aujourd’hui, il se définit d’abord et avant tout comme un parent d’enfant autiste.

La Société de l’autisme des Laurentides, c’est aussi deux maisons de répit, l’une à Saint-Jérôme, là où se trouve également son siège social, et l’autre, à Blainville, depuis 2008. Parmi les services offerts, mentionnons le snogym, la socio-gym, la bambi-gym, le répit et les camps estivaux Kangourou. À court terme, les dirigeants de la Société espèrent pouvoir offrir davantage de services à tous ces enfants autistes devenus aujourd’hui de jeunes adultes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top